Rapport annuel 2016-2017 de Génome Canada 24 des projets de recherche appliquée à grande échelle et de l’axer sur les dif- ficultés et les obstacles communs à la transformation de la recherche en usages concrets. On s’assurera ainsi de la trans- formation efficace et responsable des applications novatrices de la génomique. De plus, Génome Canada et les centres de génomique collaborent à la création d’un Programme de partenariats pour les priorités régionales qui appuiera les initiatives susceptibles de renforcer la capacité de recherche et de transforma- tion de la génomique dans les domaines qui constituent une priorité stratégique dans une région. Le programme est conçu pour mobiliser la recherche- développement en génomique, miser sur les avantages concurrentiels des régions ou mettre en œuvre le potentiel dans un nouveau secteur prioritaire, et favoriser l’adoption de la génomique dans les entreprises locales, le secteur public et chez d’autres intervenants. Nous continuerons d’apporter notre soutien à l’examen des questions d’actualité, aux initiatives stratégiques nationales et internationales de même qu’aux technologies de pointe par le truchement des plateformes de technologie et du programme de développement de technologies. Nous continuerons aussi d’investir dans le PPAG et d’engager des fonds pour travailler en concertation avec les parte- naires sectoriels pour qu’ils comprennent mieux la valeur de la génomique dans leur secteur. À compter de 2017-2018, Génome Canada poursuivra la mise en œuvre de ses activités courantes et en mettra en œuvre de nouvelles. Un nouveau concours visant des projets de recherche appliquée à grande échelle pour faire progresser la génomique et la santé de précision est en préparation. Il s’inscrit dans une stratégie que Génome Canada élabore en santé de précision. Génome Canada, les six centres de génomique régionaux du pays, Agriculture et Agroalimentaire Canada, le Conseil de recherches en sciences na- turelles et en génie et l’Agence canadienne d’inspection des aliments collaboreront également à l’élaboration d’une stratégie qui visera à définir le rôle de la génomique dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Cette stratégie servira de feuille de route lorsqu’on établira les priorités futures relativement aux investisse- ments; elle servira en outre à promouvoir la participation et l’essor du secteur et à cerner les domaines dans lesquels la collaboration pourrait s’avérer judicieuse. Nous nous affairons à créer un Programme des réseaux axés sur la transformation pour faciliter les collaborations et le dialogue entre les chercheurs et d’autres intervenants clés dont les secteurs seront transformés par les progrès de la génomique. Le programme est conçu pour améliorer la recherche GE3 LS menée dans le cadre L’AVENIR L’accord de financement de 237,2 millions de dollars, prévu dans le Budget 2016, assure le financement du fonctionnement de Génome Canada et des six centres de génomique régionaux jusqu’en 2020.