Rapport annuel 2016-2017 de Génome Canada 1 PHOTOS : JEAN-MARC CARISSE En cette année du 150e anniversaire du Canada, il est bon de réfléchir au rôle crucial qu’ont joué les sciences et l’innovation dans l’évolution de notre pays. Le Canada est réputé pour ses richesses naturelles, et les découvertes scientifiques des chercheurs canadiens ont engendré d’importants progrès dans nos secteurs de l’agriculture, de la foresterie, des pêches, de l’aquaculture, de l’énergie et de l’exploitation minière, ce qui a grandement profité à l’économie canadienne. En santé, les découvertes scientifiques ont sauvé des vies et amélioré la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens, et de tant d’autres personnes partout dans le monde. De nombreux domaines des sciences et de la technologie façon- nent le Canada et le monde depuis des décennies, mais la génomique n’en demeure pas moins une science assez jeune. Les répercussions de la recherche canadienne dans ce domaine commencent cepen- dant à se faire sentir au pays comme à l’étranger. Nous commençons à récolter les fruits des investissements du gouvernement du Canada, des gouvernements provinciaux et d’autres partenaires depuis 2000 pour créer une entreprise canadienne de la génomique dynamique. Génome Canada a ouvert la voie en bâtissant une capacité et une infrastructure de recherche en génomique de grande envergure et des assises pour la recherche fondamentale. Ces fondements lui ont permis de saisir les occasions créées par les progrès de la technologie et de s’orienter vers des applications et des innovations génomiques utiles à la société. Messages de la présidente du conseil d’administration et du président et chef de la direction « Le Canada est une plaque tournante en matière scientifique et un chef de file mondial en génomique. » — Moura Quayle, présidente du conseil d’administration Les programmes de Génome Canada évoluent pour transformer la recherche en génomique en applica- tions dans les secteurs importants pour l’économie et la société canadiennes. Des secteurs d’activité aussi diversifiés que la production porcine, l’exploration pétrolière et gazière extracôtière, la décontamination des sites et la mise au point de médicaments ne font pas que commencer à constater le pouvoir et le potentiel de la génomique de les faire progresser, ils sont aussi des cobail- leurs de fonds des projets de recherche appliquée en génomique pour tirer le plus d’avantages possible des solutions que la génomique peut leur offrir. Ces partenariats de recherche ne naissent pas du jour au lendemain. Ils s’inscrivent dans une démarche qui peut nécessiter parfois des années pour que les intervenants des secteurs public, privé et philanthropique se ren- dent pleinement compte de ce qu’est la génomique et de ce qu’elle peut faire pour eux. Des intervenants clés du secteur de l’exploitation minière, par exemple, sont maintenant des parte- naires à part entière de nombreux projets, en mettant à profit la géno- mique pour mieux surveiller, gérer et traiter les eaux résiduelles des mines, entre autres choses.