b'La poursuite de nos objectifsLes plateformes de technologies gnomiques financessont les suivantes :The Proteomics Centre, Victoria (Colombie-Britannique) BC Cancer Agency Genome Sciences Centre, Vancouver (Colombie-Britannique) The Metabolomics Innovation Centre, Calgary (Alberta) The Centre for Applied Genomics, Toronto (Ontario) Network Biology Collaborative Centre, Toronto (Ontario) Le Centre canadien dintgration des donnes, Toronto (Ontario) Le Centre dinnovation Gnome Qubec et Universit McGill, Montral (Qubec) Le Centre danalyse protomique et chimiognomique avance, Montral (Qubec) Centre canadien de gnomique computationnelle, Montral (Qubec) et Toronto (Ontario)Cette anne, Gnome Canada a investi 19,1 millions de dollars avec ses partenaires du cofinancement dans sept projets (dcrits ici). Ces projets comprennent des projets davant-garde comme celui que dirige David Juncker, Ph. D., de lUniversit McGill pour mettre au point des techniques danalyse dexosomes uniquesde minuscules gouttes secrtes par les cellules qui peuvent servir dempreintes aux cellules cancreuses et qui pourraient transformer le march des di-agnostics du cancer.La gnomique est transforme par les normes volumes de donnes disponibles grcelaugmentation du squenage, ce qui crela fois des possibilits et des difficults dans les domaines de la bio-informa-tique et de la gnmatique. Cette anne, Gnome Canada a accord auMgadonnes gnomiques dans le total 23,1 millions de dollars25 projets dans le cadre du Concours denuage en bio-informatiquebio-informatique et de gnmatique visantproduire les outils et les technologies de la prochaine gnration qui permettront de tirer profit de ces grands ensembles de donnes (descriptions des projets ici). Un projet, dirig par Paul Stothard, Ph. D., de lUniversit de lAlberta et Gary van Domselaar, Ph. D., de lAgence de sant publique du Canada,a pour objet la mise au point de logiciels qui permettrontdes cherch-eurs qui ne sont pas bio-informaticiens de convertir les donnes brutes du squenage de bactries en assemblages pangnomiques de haute qualit, abondamment dcrits et facilement interprts et qui seront ainsi beaucoup plus facilesappliquer dans leurs programmes de re-cherche. Leonid Chindelevitch, Ph. D., et Maxwell Libbrecht, Ph. D., de lUniversit Simon Fraser collaborent avec Jesse Shapiro, Ph. D., de lUniversit de Montralllaboration doutils gnmatiques fonds sur lintelligence artificielle et lapprentissage machine qui permettront de rvler les liens complexes entre les squences gnomiques de bac-tries et la rsistance aux antibiotiques.Rapport annuel de Gnome Canada 2018-2019 21'