Vous êtes ici

EPIC4 : Amélioration de la production de saumon coho : culture, communauté, prises

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2014 : Projets de recherche appliquée à grande échelle – La génomique pour nourrir l’avenir
Secteur: 
Pêches et aquaculture
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia, Génome Québec
Directeur or directrice de projet:
William S. Davidson (Université Simon Fraser), Louis Bernatchez ( Université Laval)
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2015-2016
Résumé: 

Au Canada, les pêches et l’aquaculture représentent une industrie de 2,5 milliards de dollars qui assure des emplois à plusieurs milliers de personnes dans l’ensemble du pays. Comme le Canada possède 25 % des côtes et 16 % des eaux douces du monde, l’importance des pêches pour le Canada et les possibilités qu’elles offrent ne peuvent être surestimées. En Colombie­Britannique, par exemple, les fruits de mer sont les exportations agroalimentaires les plus importantes (870 millions de dollars) et elles génèrent annuellement 2,2 milliards de dollars en recettes industrielles directes pour la province. Depuis les années 1990, toutefois, la valeur des pêches commerciales de saumon sur la côte ouest a diminué et elle est passée de 263 millions à 24 millions de dollars. La pêche commerciale de saumon coho est pour ainsi dire à peu près fermée depuis 1999, en partie en raison de la diminution des populations et des menaces qui pèsent contre elles. La réouverture des pêches de saumon coho, si les populations étaient rétablies et améliorées, aurait des retombées à la fois économiques et sociales.

L’équipe d’EPIC4, sous la direction de Willie Davidson de l’Université Simon Fraser et de Louis Bernatchez de l’Université Laval, mettra au point et utilisera de nouveaux outils génomiques pour résoudre les difficultés liées à la production sûre, salubre et durable de saumon coho. L’équipe interdisciplinaire, composée de spécialistes des sciences naturelles et des sciences sociales, séquencera le génome du saumon coho, documentera la diversité génétique de milliers d’individus et déterminera les variations génétiques du saumon coho selon les différentes régions géographiques. Elle appliquera ensuite ces connaissances à la revitalisation et au soutien des pêches de saumon coho sauvage. Les connaissances acquises aideront également à développer l’industrie aquicole terrestre du saumon Coho en Colombie-Britannique et à en accroître la productivité et la rentabilité. En collaboration avec ses partenaires, l’équipe d’EPIC4 explorera les possibilités économiques, institutionnelles, réglementaires et socio-écologiques pour les comprendre pleinement afin que ces outils soient les plus utiles en contexte réel.

Il en résultera une industrie aquicole du saumon coho viable économiquement, au service des marchés nationaux et internationaux, qui créera des emplois et des retombées économiques dans les collectivités et améliorera le rôle du Canada en tant que chef de file mondial de la génomique des pêches et de l’aquaculture. Les résultats du projet devraient en outre être transférables à d’autres espèces de saumon du Pacifique, et à des salmonidés d’autres régions du pays.