Vous êtes ici

Évaluation personnalisée du risque pour la prévention et le dépistage précoces du cancer du sein : intégration et mise en œuvre

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2017 : projets de recherche appliquée à grande échelle – La génomique et la santé de précision
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Génome Québec, Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Jacques Simard (Université Laval), Anna Maria Chiarelli (Action Cancer Ontario, Université de Toronto)
Résumé: 

Le cancer du sein est la forme la plus répandue du cancer et la deuxième cause de décès par cancer chez les Canadiennes. Les femmes ont une chance sur huit de contracter un cancer du sein à un moment ou un autre de leur vie. La recommandation actuelle en matière de dépistage consiste dans une mammographie tous les deux ou trois ans pour toute femme de 50 à 74 ans. L’évaluation personnalisée du risque, par la combinaison du profilage génomique et du dépistage des autres facteurs de risque de cancer, rendrait possibles une prévention et des recommandations de dépistage sur mesure, en fonction des risques individuels, afin d’arriver à un meilleur équilibre entre les avantages et les inconvénients.

Ce projet de recherche fournira des éléments probants qui pourront étendre considérablement les avantages des programmes de dépistage actuels fondés sur l’âge en favorisant la transition vers une approche fondée sur le risque. Les éléments recueillis pourront également améliorer la prestation de conseils fondés sur la génétique relativement aux stratégies de dépistage et de réduction du risque pour les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein et qui sont suivies par une clinique d’oncologie génétique.

Sous la direction de Jacques Simard de l’Université Laval et d’Anna Maria Chiarelli d’Action Cancer Ontario et de l’Université de Toronto, l’équipe de recherche étudiera une très grande cohorte de femmes, en mettant en œuvre des technologies de génomique à grand débit, parallèlement à des méthodes statistiques et épidémiologiques, pour élaborer et valider un test multigénique fondé sur les variations génétiques liées au cancer du sein. L’équipe évaluera également l’acceptabilité, la faisabilité et les résultats du dépistage fondé sur le risque en utilisant un nouvel outil Web de prévision avancée du risque ainsi qu’un test de profilage à même les centres de mammographie actuels.

Une meilleure évaluation personnalisée du risque permettra un dépistage et un traitement plus précoces du cancer du sein, pour sauver des vies et apporter des avantages socioéconomiques et en matière de santé.