Vous êtes ici

Génomique comparative et fonctionnelle du pathogène humain  Cryptococcus Neoformans

État: 
Précédent
Concours: 
Concours II
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
James Kronstad
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2002-2003
Résumé: 

Deux espèces peut-­être distinctes du gène Cryptococcus, C. neoformans et C. bacillisporus (maintenant appelé C. gattii), sont d’importants agents pathogènes fongiques chez les humains. Ces champignons sont devenus des menaces graves de la santé humaine au cours des dernières années parce qu’ils peuvent causer des infections virtuellement mortelles chez les personnes dont le système immunitaire est compromis et parce que ces infections fongiques sont difficiles à traiter entièrement avec les médicaments actuels.

Pour trouver de nouvelles méthodes thérapeutiques, il faut le plus rapidement possible comprendre en profondeur l’espèce Cryptococcus, agent pathogène chez les humains. Si l’on comprend pourquoi ces champignons peuvent rendre malade, on pourra également mettre au point de meilleures stratégies générales de lutte contre des maladies graves causées par d’autres champignons.

La séquence produite par notre projet – WM276 – fournit une ressource indispensable aux chercheurs qui s’efforcent de lutter contre les maladies fongiques. Nous pensons que cette séquence fournira d’importantes nouvelles connaissances comparatives et améliorera grandement la qualité générale de tous les projets sur le génome de cet agent pathogène. De plus, étant donné que les sérotypes A et D sont plus souvent étudiés, notre choix du sérotype B a fait du Canada un chef de file dans les études de cet agent pathogène fongique. Notre collaborateur, le Broad Institute, a effectué la séquence partielle d’une autre souche de sérotype B, R265.

Ensemble, les souches WM276 et R265 représentent les types de souches de sérotype B qui causent la plus grande flambée épidémique au monde de cryptococcose dans l’Île de Vancouver, en Colombie­-Britannique. Les séquences connexes du génome représentent donc une ressource indispensable pour la mise au point d’outils diagnostiques qui permettront d’identifier des cibles de vaccin, et de mettre à l’essai des cibles de médicaments antifongiques. Ces domaines d’avancement seront importants pour l’industrie (p. ex. les sociétés qui fabriquent des médicaments antifongiques), les cliniciens qui traitent des patients atteints de cryptococcose et les vétérinaires qui soignent cette maladie chez les animaux.

 

Résultats: 

Info­-éclair Résultats mis en évidence : la séquence constitue une ressource indispensable à la communauté scientifique qui lutte contre les maladies fongiques. Nombre de membres du personnel de recherche employés dans ce projet : 5
Brevets : 1 brevet provisoire pour le test diagnostique basé sur les PCR pour les souches qui prolifèrent dans l’île de Vancouver, qui a été transféré au BC Centre for Disease Control pour la poursuite de la mise au point.