Vous êtes ici

La technologie au service des amateurs de porc : une application commerciale de la génomique conçue pour améliorer la génétique porcine en mode accéléré

État: 
Actuel
Concours: 
Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG)
Série PPAG: 
6
Secteur: 
Agriculture et agroalimentaire
Centre(s) de génomique:
Génome Québec
Directeur or directrice de projet:
Claude Robert (Université Laval)
Directrice(s)/directeur(s) récepteurs:
Claude Vielfaure; Marquis Roy; Brian Sullivan (HyLife Ltd.; Olymel S.E.C./L.P.; Canadian Centre for Swine Improvement Inc.)
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2016-2017
Résumé: 

Un poulet tous les dimanches? Vous oubliez que nous sommes au 21e siècle! De nos jours, c'est le porc qui a la cote. Claude Robert, Ph. D., de l’Université Laval collabore avec des chefs de file de l'industrie porcine canadienne pour répondre à la demande suscitée par la popularité de cette viande.

Le secteur porcin est déjà une affaire de gros sous; il génère une activité économique de 23,8 milliards de dollars au Canada et emploie plus de 100 000 personnes. La viande de porc est un moteur important de l'économie canadienne, car les deux tiers de la production intérieure sont exportés. Au cours des 20 dernières années, les améliorations génétiques apportées à certains caractères déterminants, comme la taille des portées, la vitesse de croissance, l'indice de consommation et la composition de la carcasse, ont permis à l'industrie canadienne de se tailler une place enviable sur le marché mondial de l'exportation, où la concurrence est féroce. L'arrivée de la génomique ouvre la voie à des améliorations plus rapides et à la modification d'autres caractères permettant de répondre aux demandes des consommateurs, qui recherchent une viande de qualité, une amélioration de la santé et du bien-être de l'animal et une diminution des répercussions environnementales.

Claude Robert et ses collaborateurs souhaitent intégrer l'information génomique relative aux caractères importants sur le plan économique au sein des programmes actuels d'évaluation génétique, dans le but ultime d'améliorer l'efficacité de la production porcine et d'obtenir une viande de plus grande qualité, adaptée aux besoins des producteurs, des transformateurs et des consommateurs de porc. Ce projet vise à intégrer la technologie génomique actuelle au Programme canadien d'amélioration génétique des porcs. Il servira de tremplin pour l'application d'autres technologies génomiques au cours des années à venir, technologies dont l'évolution est très rapide.