Vous êtes ici

Le cancer du cerveau chez l’enfant : attaquer le problème à la racine pour améliorer les chances de survie et la qualité de vie

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2017 : projets de recherche appliquée à grande échelle – La génomique et la santé de précision
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Génome Québec, Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Nada Jabado (Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill; Université McGill), Michael Taylor (The Hospital for Sick Children), Jacek Majewski (Université McGill)
Année de lancement: 
2017-2018
Résumé: 

Le cancer du cerveau demeure une maladie mortelle et invalidante, la première cause de décès lié au cancer chez les enfants de moins de 20 ans et la troisième chez les jeunes adultes de 20 à 39 ans. Contrairement à la leucémie et aux autres cancers hématologiques qui ont vu les chances de survie et la qualité de vie du patient nettement améliorées grâce à une meilleure classification et à des thérapies ciblées novatrices mises en œuvre une fois le diagnostic posé. Il existe des formes particulièrement agressives de cancer du cerveau, où à peine 10 % des enfants et des jeunes adultes atteints survivent au-delà de la troisième année suivant le diagnostic, et d’autres formes dont les survivants souffrent à vie d’incapacités graves causées par les mêmes thérapies qui leur ont sauvé la vie.

Les équipes de recherche de Nada Jabado et Jacek Majewski de l’Université McGill et de Michael Taylor de l’hôpital SickKids ont découvert antérieurement qu’un bon nombre de tumeurs cérébrales pédiatriques sont imputables à des mutations de gènes qui jouent un rôle majeur dans le développement du cerveau. Elles ont également fourni des outils pour améliorer le diagnostic et mieux classer les cancers du cerveau chez l’enfant, afin d’améliorer l’efficacité des traitements. Dans le but d’améliorer les perspectives des survivants et d’accroître le taux de survie, ce projet applique précocement des traitements ciblant des anomalies génétiques précises aux premiers stades du diagnostic. L’équipe effectuera également des recherches innovantes sur le génome et le transcriptome de la tumeur jusqu’au niveau de la cellule individuelle, pour déceler de nouvelles anomalies et vulnérabilités particulières que pourra cibler la thérapie. L’équipe veillera à valider les traitements au moyen des modèles pertinents de la maladie et à mener le plus tôt possible des essais cliniques significatifs pour lutter contre les tumeurs cérébrales réfractaires, lors du projet financé par cette subvention; elle cherchera à collaborer étroitement avec les prestataires de soins de santé et les organismes de réglementation pour amener rapidement les traitements validés jusqu’au chevet du patient.

L’objectif final du projet est d’augmenter le taux de survie et d’améliorer la qualité de vie des enfants et des jeunes adultes atteints d’un cancer du cerveau, aussi bien pendant qu’après le traitement.

Voir aussi un ancien projet connexe : Biomarqueurs génomiques et épigénomiques associés au glioblastome pédiatrique.