Vous êtes ici

Méthodes thérapeutiques spécifiques au génotype dans l’enfance (GATC)

État: 
Précédent
Concours: 
Recherche en génomique et en protéomique appliquée à la santé humaine
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
Michael Hayden , Bruce Carleton
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2004-2005
Résumé: 

Réduction des réactions indésirables aux médicaments chez les enfants Aux États-Unis seulement, 26 500 enfants meurent chaque année des suites de réactions indésirables aux médicaments. Le programme Méthodes thérapeutiques spécifiques au génotype dans l’enfance (GATC) représente un consortium transdisciplinaire d’experts reconnus à l’échelle nationale et internationale rattachés à des hôpitaux, à des universités, à des instituts de recherche, à des groupes de défense des droits des enfants, ainsi qu’à Santé Canada. Ensemble, les membres du consortium offrent une expertise diversifiée en pharmacogénomique, en protéomique, en génétique, en pharmacologie pédiatrique et en pharmacocinétique.

En se fondant sur l’expertise actuelle en génomique clinique, en génétique, et en systèmes de surveillance pour le dépistage des réactions indésirables aux médicaments, le programme GATC appliquera des stratégies novatrices à grande échelle en génomique pour définir les gènes qui causent les réactions indésirables aux médicaments chez les enfants, ou qui peuvent les prédire. Pour atteindre cet objectif, le GATC constituera un réseau de cliniciens en milieu hospitalier dans dix grands centres canadiens de santé pédiatrique qui surveilleront et déclareront exclusivement la survenue de réactions indésirables aux médicaments chez les enfants. Les membres du réseau GATC recueilleront des échantillons d’ADN et de plasma auprès des patients en vue d’études de découvertes en génétique. Le Dr Carleton collabore actuellement avec le Programme canadien de surveillance pédiatrique pour obtenir, mensuellement, de l’information sur les réactions indésirables aux médicaments auprès de plus de 2 300 pédiatres au Canada. Ce programme de la Société canadienne de pédiatrie a commencé à recueillir de l’information sur les réactions indésirables aux médicaments graves et virtuellement mortelles en janvier 2005. Les résultats de cette étude éclaireront les travaux du GATC.

Les résultats du projet influenceront la pratique médicale en pédiatrie à l’échelle mondiale et feront du Canada un intervenant clé sur la scène mondiale pour que les enfants bénéficient de médicaments plus sûrs.