Vous êtes ici

NorCOMM2 – Modèles in vivo pour les découvertes sur les maladies humaines et de nouveaux médicaments

État: 
Précédent
Concours: 
Concours 2010 : Projets de recherche appliquée à grande échelle – Volet multisectoriel
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Colin McKerlie (Mount Sinai Hospital), Steve Brown (MRC Harwell, UK)
Année de lancement: 
2010-2011
Résumé: 

Compréhension de la fonction et de la dysfonction de nos gènes. La compréhension de la fonction des gènes et de leur rôle dans la maladie est l’un des grands défis de la science biomédicale et de la santé humaine. Pour ce, il faut comprendre leur fonction normale et ce qui se produit lorsqu’ils cessent de bien fonctionner. Comme on ne peut le faire en recourant aux humains, les chercheurs utilisent des souris qui possèdent 99 % des gènes codants des humains.

Grâce au financement de Génome Canada, des chercheurs canadiens participent à un ambitieux projet international qui vise à comprendre la fonction de chacun de nos 20 000 gènes. Par l’étude des problèmes de développement et des maladies dans 280 modèles murins qui chacun auront un gène anormal ou muté différent, les chercheurs détermineront l’effet de chaque mutation. Ils détermineront ainsi si le gène ou la protéine produite pourrait être une cible de médicament ou utilisée pour diagnostiquer la maladie. Le potentiel commercial de ces travaux est énorme – 34 des 100 médicaments les plus vendus aux États-­Unis sont issus de ce type de recherche à l’aide de modèles murins.

Les découvertes de ce projet financé par Génome Canada alimenteront le pipeline biopharmaceutique canadien et feront du génome humain non plus une simple liste de gènes, mais un plan directeur vivant. Une équipe GE3LS se penchera en même temps sur les enjeux éthiques et juridiques de ce type de recherche. Une partie des travaux portera sur les pratiques exemplaires et les politiques à adopter pour améliorer les collaborations internationales entre les chercheurs et ainsi bonifier le processus de découverte de médicaments.