Vous êtes ici

Nouveaux projets sur les répercussions sociétales de la recherche en génomique

Mercredi 15 novembre 2017

Ottawa (Ontario)

Génome Canada est heureux d’annoncer les cinq nouveaux projets qui recevront un financement dans le cadre de l’Initiative conjointe de Génome Canada et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) sur les répercussions sociétales de la recherche en génomique. La ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan, en a fait part un peu plus tôt aujourd’hui lors d’une importante annonce de financement sous forme de subventions et de bourses d’études du CRSH.  

L’Initiative conjointe de Génome Canada et du CRSH a pour objet général d’appuyer la recherche en sciences humaines et les activités connexes qui enrichiront notre compréhension des répercussions sociétales de la recherche en génomique. Elle vise également à constituer un groupe de spécialistes des sciences humaines et sociales désireux de mener des recherches en collaboration avec des chercheurs en génomique et à faciliter leur intégration à des équipes multidisciplinaires qui proposent leur candidature dans des concours de Génome Canada en recherche appliquée.

Génome Canada et le CRSH investissent au total quelque 600 000 $ dans les cinq nouveaux projets suivants :

  • Big data collaborative networks: the role of communication in the development of genomic technologies – Peter Chow-White, Université Simon Fraser
  • Creating consumer-oriented value in genetically modified foods: exploring consumer attitudes and willingness to pay –  David Di Zhang, Université de la Saskatchewan
  • @Risk: strengthening Canada’s ability to manage risk – Monica Gattinger, Université d’Ottawa
  • Communicating synthetic biology: deliberative strategies for addressing emergent biohype about living devices – David Secko, Université Concordia   
  • Préférences sociétales concernant la divulgation des découvertes fortuites issues de la génomique clinique : Perspectives de patients atteints de cancer et de la population générale – Michel Dorval, Université Laval

« La recherche sur les répercussions sociétales de la recherche en génomique est indispensable si l’on veut en tirer le maximum d’avantages et réduire au minimum les risques liés à ce nouveau domaine de la science et de la technologie. Nous sommes heureux de travailler avec le CRSH à l’avancement de la recherche sur les questions complexes que la génomique fait naître en transformant notre société », a déclaré Marc LePage, président et chef de la direction, Génome Canada.

« Toute innovation est sociale en soi. Les sciences humaines sont donc tout particulièrement importantes en cette époque de changements rapides. Les chercheurs financés par le CRSH peuvent fournir des orientations quant aux importants changements qui touchent la société. Pour offrir un avenir riche et prometteur à tous les Canadiens, il est essentiel de favoriser une culture d’innovation dynamique et à long terme au Canada. » – Ted Hewitt, président, Conseil de recherches en sciences humaines.