Vous êtes ici

De nouveaux investissements en recherche en génomique pour résoudre des problèmes en santé et assurer une reprise résiliente au Canada

Lundi 26 octobre 2020

Ottawa, ON

Financement fédéral de 16 millions de dollars de nouvelles recherches en génomique dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’environnement

Au moment où le Canada s’attaque aux problèmes actuellement posés par la pandémie de la COVID-19 et trace la voie de la reprise économique, l’exploitation du potentiel transformateur de la génomique peut changer la donne et offrir des solutions proprement canadiennes qui aideront à protéger et à améliorer la vie des Canadiennes et des Canadiens.

Aujourd’hui, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, Navdeep Bains, William Amos, secrétaire parlementaire (Sciences), a annoncé une aide fédérale de 16 millions de dollars qui sera versée à dix nouveaux projets de recherche en génomique, par l’entremise de Génome Canada. Des gouvernements provinciaux, des entreprises et des partenaires de recherche investissent également près de 41 millions de dollars en cofinancement, ce qui représente un investissement total de quelque 57 millions de dollars dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.

Ce financement appuiera les travaux de Karen Bedard, Ph. D., de la Dalhousie University, qui collabore avec l’IWK Heath Center afin d’offrir des services de soins de santé de précision pédiatriques basés sur la génomique aux jeunes enfants atteints de maladies rares au Canada atlantique. Ce projet fait partie de l’initiative Tous pour un de Génome Canada, un réseau pancanadien de centres de génomique clinique d’avant-garde qui échangent des connaissances et des pratiques exemplaires pour accélérer les diagnostics médicaux et améliorer équitablement les soins aux patients en Colombie-Britannique, en Alberta, au Québec et dorénavant dans les provinces de l’Atlantique.

L’annonce d’aujourd’hui comprend également un financement pour une équipe de chercheurs de l’University of British Columbia (UBC) qui mettra au point des outils et des ressources génomiques qui accroîtront la rapidité et la précision de la sélection du cannabis. Les chercheurs de l’UBC, dirigés par Marco Todesco, Ph. D., et Loren Rieseberg, Ph. D., collaboreront avec Greg Baute, Ph. D., et Charles Pick et leur équipe d’Aurora Cannabis pour mettre en œuvre ces outils et développer des cultivars de cannabis améliorés, qui, entre autres, résisteront mieux aux maladies. Ces améliorations à la filière de sélection d’Aurora augmenteront la compétitivité de cette entreprise canadienne et aideront à produire un approvisionnement national plus sûr de cannabis médicinal.

Le financement appuiera en outre un projet pilote d’une durée de deux ans, mené par le Consortium international de génomique structurelle (CGS), qui, dans sa Phase V, aidera à transformer la découverte de médicaments et la biomédecine d’ici 2035. En collaboration avec l’industrie, le CGS mettra à profit la science ouverte et utilisera des stratégies novatrices, dont l’intelligence artificielle, pour mettre au point des outils qui permettront de mieux comprendre les protéines présentes dans de nombreux cancers et d’autres maladies débilitantes et rares.

« Comme l’a montré clairement la pandémie, des investissements en science sont indispensables si l’on veut assurer le bien-être, la résilience et la prospérité de nos collectivités, a déclaré Rob Annan, Ph. D., président et chef de la direction de Génome Canada. Génome Canada est fier de travailler avec le gouvernement du Canada pour nourrir la recherche en génomique axée sur des missions qui façonneront l’avenir des soins de santé, de l’environnement et de l’agriculture, et aider à tracer la voie de la relance du Canada après la pandémie. »

Les collaborations de recherche en génomique aident le Canada à mobiliser la puissance et le potentiel de la bio-innovation de créer des collectivités en meilleure santé, plus durables et plus prospères. Les investissements ciblés dans ces partenariats appuient l’harmonisation stratégique de nos secteurs de la recherche, de l’enseignement postsecondaire et des entreprises afin de trouver des solutions proprement canadiennes à des problèmes complexes et à saisir les nouvelles possibilités qui s’offrent au pays.

Citations

« Comme l’a montré clairement la pandémie, des investissements en science sont indispensables si l’on veut assurer le bien-être, la résilience et la prospérité de nos collectivités, a déclaré Rob Annan, Ph. D., président et chef de la direction de Génome Canada. Génome Canada est fier de travailler avec le gouvernement du Canada pour nourrir la recherche en génomique axée sur des missions qui façonneront l’avenir des soins de santé, de l’environnement et de l’agriculture, et aider à tracer la voie de la relance du Canada après la pandémie. »

– Rob Annan, Ph. D., président et chef de la direction, Génome Canada

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir le milieu de la recherche de pointe sur les cellules souches et en génomique. L’investissement d’aujourd’hui a le potentiel de sauver des vies et de générer de nouveaux moyens de résoudre des problèmes environnementaux et agricoles. C’est là qu’on voit très bien la science et l’innovation canadiennes à l’œuvre. »

– Le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie (Science), William Amos

« La santé et la sécurité des Canadiens continuent d’être une des principales priorités du gouvernement. La pandémie de COVID-19 a fait ressortir encore plus l’importance des investissements soutenus en science et en recherche. J’aimerais féliciter les bénéficiaires de subvention d’aujourd’hui et les remercier de leurs efforts infatigables pour améliorer la vie des Canadiens. Le gouvernement du Canada s’est engagé à soutenir les travaux scientifiques et les recherches qui peuvent avoir des retombées profondes sur la santé et la vie des Canadiens au jour le jour. »

– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains

Faits en bref

  • L’annonce d’aujourd’hui porte sur un financement fédéral de 16 millions de dollars pour la recherche en génomique auxquels s’ajoutent 40,9 millions de dollars en cofinancement des gouvernements provinciaux, des entreprises et des partenaires de recherche partout au Canada.
  • Ce financement sera versé à neuf nouveaux projets qui font partie du Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG) et à un projet du Consortium de génomique structurelle (CGS) de Génome Canada.
  • Depuis 2000, Génome Canada a mis à profit un investissement fédéral de 1,6 milliard de dollars pour obtenir un investissement total 3,9 milliards de dollars en R-D, y compris le cofinancement, a financé plus de 5 000 stagiaires de recherche talentueux et fait naître plus de 80 nouvelles entreprises canadiennes dérivées.

Renseignez-vous sur les 10 projets annoncés aujourd’hui

CLEANSED – Diagnostic du séquençage de l’extraction de plants propres pour des vignes propres au Canada (Agriculture)
En partenariat avec Genome BC, Génome Québec et Ontario Genomics

Sélection accélérée de cannabis résistant à l’oïdium (Agriculture)
En partenariat avec Genome BC

Élaboration et validation d’un outil de diagnostic basé sur la génomique du profil de virulence de Phytophthora sojae, un agent pathogène important du soja (Agriculture)
En partenariat avec Génome Québec

Mise en application d’exomes cliniques dans un contexte prénatal et périnatal (Santé)
En partenariat avec Genome Atlantic

Utilisation d’outils génomiques pour la sélection axée sur la résilience aux maladies du porc (Agriculture)
En partenariat avec Genome Alberta

Mise au point de bioprocédé pour la valorisation du lactose (Agriculture)
En partenariat avec Génome Québec

Arrêter tôt les maladies entériques (Sentinelle) (Santé)
En partenariat avec Ontario Genomics et Génome Québec

Génomique du caribou : une approche nationale de surveillance non invasive d’une espèce modèle emblématique en péril (Environnement)
En partenariat avec Ontario Genomics

Target 2035 : Les protéines WDR comme banc d’essai technologique pour éclairer le protéome sombre (Santé)
En partenariat avec Ontario Genomics

Optimisation de l’approche reposant sur l’ADN environnemental (« ADNe ») pour surveiller la biodiversité dans les aires marines protégées du Canada (Environnement)
En partenariat avec Génome Québec

Liens connexes