Vous êtes ici

La biologie de synthèse : biotechnologie, la prochaine génération

Mercredi 2 mai 2018

Ottawa (Ontario)

La biologie de synthèse allie avec originalité la biologie et l’ingénierie pour produire des innovations dans divers secteurs. Ce domaine multidisciplinaire des sciences et de la technologie, qui repose sur de solides bases génomiques, pourrait faire naître de nouvelles solutions à certains des problèmes les plus épineux du monde, depuis la sécurité alimentaire jusqu’aux traitements du cancer, en passant par les changements climatiques.

La conférence Canada SynBio 2018, qui a eu lieu en mars dernier à Toronto (Ontario), était la première conférence nationale sur la biologie de synthèse au Canada, en partenariat avec ISDE Canada, Génome Canada et les centres de génomique régionaux, le ministère de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences de l’Ontario, Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, MaRS Discovery District et Autodesk, de même que les commanditaires Integrated DNA Technologies, Twist Bioscience et CropLife Canada.

Des intervenants de l’administration publique, du monde des affaires, des milieux universitaires et d’autres ont convenu de quatre thèmes pour la suite des choses : l’industrie et la commercialisation, les relations publiques et la confiance du public, la formation et l’éducation, ainsi que la poursuite d’une vision future et la gouvernance.

Même s’il reste d’importants obstacles stratégiques et réglementaires à surmonter, le Canada peut devenir un chef de file mondial de la biologie de synthèse dans les domaines des soins de santé, de l’environnement, des ressources naturelles, de l’agroalimentaire, des matériaux de pointe, de la fabrication et de la recherche axée sur la découverte.

Il faut cependant une stratégie politique concertée pour que le secteur progresse de façon à répondre à ses besoins de croissance, à favoriser une attribution efficace des ressources et un examen proactif des répercussions sociales plus larges de la biologie de synthèse. Le succès du Canada dans ce domaine en dépend.

Pour de plus amples renseignements, lisez le document de travail de Canada SynBio 2018 intitulé The Present and Future State of Synthetic Biology in Canada (Kinder, Jeff et Robbins, Mark, Institut sur la gouvernance, 2018).