Vous êtes ici

La génomique sur la Colline présente le rôle de la génomique dans les domaines de la santé de précision et des changements climatiques

Lundi 6 février 2017

Ottawa, ON

Des chercheurs et des bénéficiaires de leurs travaux de toutes les régions canadiennes se réunissent sur la Colline du Parlement pour illustrer la capacité de cette science d’améliorer les résultats de santé et de renforcer la bioéconomie canadienne.

6 février 2017, Ottawa (Ontario) – Plus d’une douzaine de chercheurs exceptionnels de toutes les régions canadiennes se sont réunis aujourd’hui sur la Colline du Parlement pour échanger avec les parlementaires sur la génomique, cette science qui examine le code génétique et la fonction des gènes dans l’ADN de tous les êtres vivants.  

Les chercheurs ont, plus précisément, montré comment les technologies génomiques sont utilisées aujourd’hui au Canada pour résoudre de grandes difficultés dans les domaines de la santé de précision et des changements climatiques.  

Ils étaient accompagnés de personnes qui profitent de leurs travaux, dont des patients atteints d’une maladie rare et des membres de leur famille dont la vie a changé grâce aux découvertes de la recherche, de même que de représentants d’organisations qui utilisent la génomique pour faire progresser les technologies propres, réduire la pollution, protéger la vie marine dans l’Arctique et améliorer le rendement des cultures canadiennes les plus importantes.  

« C’est un honneur de célébrer les contributions de certains des plus éminents chercheurs canadiens en génomique. Notre gouvernement est fier d’appuyer, par l’entremise de Génome Canada, les chercheurs qui tentent de résoudre des problèmes dans des domaines aussi variés que l’agriculture, la santé, les mines et les ressources naturelles. Les résultats de leurs travaux continuent de renforcer notre économie et notre environnement et aident à la prospérité d’une classe moyenne forte et dynamique », a déclaré l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, qui a pris la parole devant les participants à l’événement.  

L’événement La génomique sur la Colline a été organisé conjointement par Génome Canada et l’honorable sénateur Kelvin Ogilvie, qui a développé la chimie du premier synthétiseur automatisé d’ADN commercial et qui a déjà fait partie du conseil d’administration de Génome Canada. « La génomique est une technologie transversale, a-t-il dit, ce qui explique la diversité et les progrès quotidiens de ses applications dans de nombreux secteurs importants pour le Canada ».

Grâce aux investissements soutenus du gouvernement fédéral à Génome Canada depuis 2000 et aux nombreux partenariats que l’organisme a bâti avec les provinces par la collaboration avec les six centres de génomique régionaux du Canada et d’autres partenaires des secteurs public et privé, le Canada est devenu un intervenant mondial de premier plan en génomique.

« Les investissements patients du Canada au cours des 16 dernières années portent leurs fruits, a dit Marc Lepage, président et chef de la direction de Génome Canada. Nous utilisons la génomique pour faire croître la bioéconomie canadienne et améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens. »  

La génomique sur la Colline a eu lieu de 16 à 19 h à la pièce 256-S de l’Édifice du Centre, sur la Colline du Parlement. Les affiches présentées à l’événement peuvent être consultées en ligne ici : 

Réseau des maladies rares

L’odyssée du diagnostic pour
les patients atteints de maladie rare

 

Analyse du génome d’Abby

 

 

Réseau Care4Rare

 

À la recherche d’une
cure à une maladie rare

Le cadeau d’une guérison

 

 

La génomique et les changements climatiques

Utiliser la génomique pour construire
des véhicules plus écologiques

 

 

 

Accroître la culture du soya au
Canada via une meilleure adaptation
 

 

 

Sources de biomasse uniques au
Canada pour des bioproduits de
grande valeur

Réduction de l’empreinte
environnementale et augmentation
de la productivité dans
l’industrie laitière canadienne

Vedettes de l’exploitation minière: 
innover dans la gestion des résidus 
des opérations minières

 

Des microorganismes marins, 
catalyseurs de la biorestauration des déversements
d’hydrocarbures extracôtiers