Vous êtes ici

Le gouvernement du Canada investit massivement dans la recherche en génomique

Mardi 23 juillet 2019

Saskatoon (Saskatchewan)

Le financement appuie les centres de génomique régionaux, plus de 300 chercheurs en génomique

La recherche en génomique stimule l’innovation dans des domaines comme la santé, la foresterie, l’agriculture, les pêches et l’énergie, ce qui améliore considérablement l’économie et la santé des Canadiennes et des Canadiens, de même que l’environnement. 

C’est la raison pour laquelle l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, présente au Congrès international sur le blé, a annoncé aujourd’hui un investissement fédéral de 41,2 millions de dollars qui appuieront 19 projets de recherche. Les gouvernements provinciaux, des partenaires d’affaires et de recherche investissent 75,8 millions de dollars additionnels, soit au total 117 millions de dollars pour ces projets.  

L’investissement appuiera des collaborations de recherche importantes, dont les travaux de Curtis Pozniak, Ph. D., et de Sylvie Cloutier, Ph. D., de l’Université de la Saskatchewan et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, qui utilisent la génomique pour améliorer la sélection et la production du blé, une culture vitale pour la sécurité alimentaire mondiale.  

Des investissements comme ceux-là aident le Canada à demeurer à l’avant-scène sur les marchés agricoles et agroalimentaires et créent aussi de nouveaux débouchés.  

La ministre Duncan a souligné l’octroi de 100,5 millions de dollars à Génome Canada dans le Budget 2019 du gouvernement du Canada. Cet investissement améliorera la capacité de Génome Canada de promouvoir les progrès les plus novateurs en recherche en génomique et ses applications.  

Lors de son passage à Saskatoon, la ministre Duncan a également signé la Charte du programme Dimensions avec l’Université de Saskatchewan et Génome Canada. Les établissements qui adoptent la Charte s’engagent à intégrer les principes d’équité, de diversité et d’inclusion dans leurs politiques, leurs pratiques, leurs plans d’action et leur culture.

Citations

« La recherche en génomique s’applique concrètement dans le monde réel, stimule l’innovation dans tous les secteurs et bâtit un secteur agricole plus productif et plus prospère. Nous savons que la voie vers une vie meilleure commence par les sciences et la recherche et Génome Canada y joue un grand rôle. »

– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Les activités de recherche novatrice comme celles-ci sont essentielles pour assurer la productivité et la prospérité du secteur agricole. Qu’il s’agisse de mettre au point de nouveaux outils, de renforcer la viabilité de l’agriculture ou de sélectionner des cultures plus résilientes, nos chercheurs en génomique font avancer la science afin que nos agriculteurs aient les moyens de réussir. »

— L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Il est passionnant de voir comment nos différents programmes contribuent à la science de grande envergure, aux technologies de pointe et à la transformation des découvertes en applications concrètes. Chaque jour, nous apprenons que la génomique offre des avantages très réels et très concrets dans divers secteurs partout au Canada. »

– Marc Lepage, président et chef de la direction, Génome Canada

« Félicitations aux équipes de recherche de l’Université de la Saskatchewan et d’IISD Experimental Lakes Area de vos efforts diligents dans la collaboration avec Genome Prairie pour élaborer des projets de grand calibre. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec vous pour que vos travaux de recherche aient les meilleurs résultats possible pour les provinces des Prairies, le Canada et le monde. »  

– Reno Pontarollo, Ph. D., président et chef de la direction, Genome Prairie  

Faits en bref

  • L’Université de la Saskatchewan est l’une des 14 universités canadiennes à bénéficier des 117 millions de dollars qui serviront à financer 19 projets de recherche dans des établissements partout au Canada.  
  • L’annonce d’aujourd’hui vise les bénéficiaires de deux programmes de Génome Canada : les Projets de recherche appliquée à grande échelle et les séries nos 11, 12, 13 et 14 du Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG).
  • Depuis 2000, le gouvernement a consenti des investissements ciblés de 1,5 milliard de dollars dans la recherche en génomique par le truchement de Génome Canada.  
  • Le marché mondial de la génomique devrait atteindre 27,6 milliards de dollars américains au cours des six prochaines années.

Liens connexes