Vous êtes ici

Les secteurs de l’agriculture et de la santé reçoivent 17 millions de dollars pour la recherche en génomique

Vendredi 26 mai 2017

Le gouvernement du Canada et des partenaires financent cinq nouveaux projets qui favoriseront la collaboration des chercheurs et de l’industrie pour résoudre des difficultés concrètes par la recherche en génomique

26 mai 2017, Guelph (Ontario) – Les chercheurs canadiens changent le cours des choses. Ils veulent découvrir, innover et résoudre des problèmes pour nous assurer un meilleur avenir à toutes et à tous. Les chercheurs en génomique appliquent en particulier leurs connaissances pour créer de nouvelles technologies en santé à l’intention des médecins, des infirmiers et des infirmières, développer des cultures plus résistantes pour les agriculteurs et améliorer les méthodes de production du bétail pour mieux protéger l’environnement. C’est précisément les raisons pour lesquelles le gouvernement du Canada est résolu à appuyer le travail des scientifiques et des chercheurs de première ligne.

La secrétaire parlementaire pour les Sciences, Kate Young, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, l’octroi de six millions de dollars de fonds fédéraux à cinq projets de génomique appliquée. Elle a fait cette annonce à l’Université de Guelph où travaillent plusieurs des partenaires universitaires des projets.

L’un des projets financés à l’Université de Guelph est celui de Peter Pauls, Ph. D., réalisé en collaboration avec Benson Hill Biosystems. Par ses travaux, M. Pauls cherche des moyens d’accroître considérablement la productivité du canola, une importante culture canadienne. C’est là un excellent exemple du pouvoir de la recherche en génomique, ce domaine scientifique qui étudie l’ensemble complet des gènes d’un organisme et leurs fonctions. Les travaux de M. Paul profiteront directement aux producteurs, aux transformateurs et à d’autres le long de la chaîne de valeur.

Dix-sept millions de dollars, dont 11 millions de dollars proviennent du secteur privé et des gouvernements provinciaux, sont investis au total dans des projets qui auront des répercussions directes sur les secteurs canadiens de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la santé. Quatre des projets financés procureront des avantages concurrentiels importants aux entreprises canadiennes de produits laitiers, de canola, de porc et de dinde, tandis que le cinquième projet s’attaquera aux problèmes des réactions indésirables aux médicaments dans le système de santé.

Ces projets sont financés dans le cadre du Programme de partenariats pour les applications de la génomique de Génome Canada (PPAG). Les projets du PPAG transforment les connaissances et les compétences spécialisées canadiennes en génomique en applications précieuses qui favorisent une économie solide et la croissance de la classe moyenne.

Citations

« Notre gouvernement est fier d’appuyer ce groupe remarquable de chercheurs en génomique qui mettent à profit les sciences pour résoudre des problèmes auxquels se heurtent les agriculteurs, les professionnels de la santé, ainsi que les producteurs de volaille et de produits laitiers du Canada. Leurs efforts montrent le rôle important que jouent les sciences dans la création de nouveaux débouchés qui mènent à des emplois, à un environnement durable et aux progrès de la classe moyenne. »

– Honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences

« Le gouvernement du Canada est fier d’appuyer ces cinq équipes de recherche qui utilisent la génomique pour améliorer la santé, l’environnement et l’économie au profit de toute la population canadienne. Ces projets ouvrent de nouvelles voies vers des marchés plus vigoureux pour nos entreprises, la création d’emplois et des possibilités utiles à toute la population canadienne. »

– Kate Young, secrétaire parlementaire pour les Sciences

« À mesure que la science et la technologie de la génomique gagnent en maturité, ses applications se diversifient de plus en plus. Ces nouveaux projets montrent comment la génomique peut s’appliquer dans plusieurs secteurs et comment elle peut être un outil puissant pour stimuler les innovations en santé, en agriculture et en agroalimentaire, entre autres domaines d’importance pour l’économie canadienne. »

– Marc LePage, président et chef de la direction, Génome Canada 

 

Liens connexes