Vous êtes ici

Un investissement majeur dans la recherche en génomique améliorera la vie des Canadiens

Lundi 4 février 2019

Guelph (Ontario)

Plus de 22 millions de dollars pour appuyer les projets de génomique menés conjointement par des chercheurs et des innovateurs

Génome Canada est un chef de file mondial de la recherche en génomique qui aboutit à des percées spectaculaires en sciences et qui transforme notre compréhension du autour de nous. Les résultats de ces recherches servent à résoudre des difficultés importantes et à trouver des solutions novatrices, pas seulement en santé humaine, mais aussi dans d’autres secteurs de l’économie.

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, a annoncé aujourd’hui un financement de 22,7 millions de dollars pour 36 projets de recherche retenus à la suite de trois concours de financement de Génome Canada. Des gouvernements provinciaux, des entreprises et des partenaires de la recherche investissent 33,4 millions de dollars additionnels, soit au total 56,1 millions de dollars pour appuyer ces projets dans les secteurs de la santé, de l’agriculture, des ressources naturelles et de l’environnement.  

Cet investissement appuiera des chercheurs de l’Université de Guelph, notamment Bonnie Mallard, Ph. D., dont le projet vise à améliorer le bien-être du bétail par la lutte contre la grippe bovine qui coûte aux agriculteurs canadiens plus de 100 millions de dollars par année. Une partie du financement ira aussi à Mehrdad Hajibabaei et à son équipe qui utiliseront les « codes-barres de l’ADN de l’environnement » pour générer et surveiller la biodiversité dans les bassins versants du Canada et mieux comprendre les répercussions de projets d’exploitation des ressources comme les mines, les barrages d’hydroélectricité et les projets énergétiques.

Les collaborations en génomique ne font pas qu’améliorer la vie des Canadiennes et des Canadiens et approfondir notre compréhension de ce domaine de recherche, elles contribueront aussi à créer des emplois et la croissance économique. L’investissement d’aujourd’hui dans ces projets aidera les entreprises à croître, tout en appuyant une classe moyenne forte.

Citations

« Depuis qu’il est au pouvoir, notre gouvernement a travaillé d’arrache-pied pour redonner aux sciences et à la recherche la place qui leur revient. L'annonce d'aujourd'hui est un autre pas dans cette direction. La recherche en génomique stimule l'innovation dans de nombreux secteurs : santé, foresterie, agriculture, pêche, mines, énergie et environnement. Ces projets exceptionnels dans lesquels nous investissons aujourd'hui encouragent des partenariats de recherche solides et aideront notre économie et nos communautés à prospérer. » 

– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Il est très exaltant de voir comment nos différents programmes contribuent à la science à grande échelle, aux technologies d’avant-garde et à la transformation de découvertes en applications tangibles. Tous les jours, nous apprenons que la génomique offre des avantages très concrets et très réels dans divers secteurs d’activité canadiens. »

– Marc LePage, président et chef de la direction, Génome Canada

« Grâce à ces investissements faits en collaboration, nous rendons possible l’élaboration de solutions génomiques réelles qui auront des répercussions favorables sur la santé et le bien-être de la population canadienne, la protection de notre environnement et la croissance de l’économie canadienne. »

- Bettina Hamelin, Ph. D., présidente et chef de la direction, Ontario Genomics

Faits en bref

  • L’Université de Guelph est l’une des 16 universités canadiennes à bénéficier du financement de 56,1 millions de dollars qui appuiera 36 projets de recherche dans des établissements partout au Canada.
  • L’annonce d’aujourd’hui comprend le soutien accordé aux candidats retenus dans trois concours de Génome Canada : Concours en bio-informatique et en génématique, Concours : Innovation de rupture en génomique et série 10 du Programme de partenariats pour les applications de la génomique.
  • La recherche en génomique est un moteur de l’innovation dans les secteurs de la santé, de la foresterie, de l’agriculture, des pêches, des mines, de l’énergie et de l’environnement.
  • Depuis 2000, le gouvernement a consenti des investissements ciblés de 1,5 milliard de dollars dans la recherche en génomique, par le truchement de Génome Canada.
  • On s’attend à ce que le marché mondial de la génomique représente 27,6 milliards de dollars américains au cours des six prochaines années.

Liens connexes