Vous êtes ici

Pharmacogénomique de l’efficacité des médicaments et toxicité du  traitement des maladies cardiovasculaires

État: 
Précédent
Concours: 
Concours III
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Génome Québec
Directeur or directrice de projet:
Michael Phillips, Jean­-Claude Tardif
Année de lancement: 
2005-2006
Résumé: 

Aucun médicament ne convient à tous les patients. On croit que les différences génétiques entre les patients expliquent les diverses réactions aux médicaments. La génomique ouvre la voie à une médecine personnalisée, prédictive et préventive, et la pharmacogénomique en particulier utilise les renseignements génétiques d’un patient pour prévoir les réactions individuelles aux médicaments. C’est là un sujet important, car les réactions indésirables aux médicaments sont une cause importante d’hospitalisation et de mortalité au Canada, aux États-Unis et en Europe.

M. Jean-Claude Tardif, autorité en athérosclérose à l’Institut de cardiologie de Montréal de l’Université de Montréal et M. Michael S. Phillips, de l’Institut de cardiologie de Montréal également et directeur de la pharmacogénomique au Centre d’innovation de Génome Québec et de l’Université McGill, sont les directeurs du projet Pharmacogénomique de l’efficacité des médicaments et toxicité du traitement des maladies cardiovasculaires.

MM. Tardif et Phillips dirigeront une équipe internationale de chercheurs cliniciens et de scientifiques qui s’efforceront de résoudre les problèmes de réactions aux médicaments dans la gestion des maladies cardiovasculaires, ce qui comprend les cardiopathies, l’insuffisance cardiaque globale, l’hypertension et les accidents cérébrovasculaires (ACV). L’équipe du projet examinera la toxicité des médicaments hypolipidémiants, en particulier les statines, qui sont utilisées pour traiter l’athérosclérose, la concentration de lipides ou de graisses qui rétrécissent ou bloquent les artères. L’équipe étudiera également l’efficacité de nouveaux agents anti-athérosclérotiques. MM. Tardif et Phillips prévoient identifier les biomarqueurs pertinents qui pourront ensuite servir à élaborer des tests diagnostiques. Les résultats aideront à déterminer comment les patients réagiront aux traitements de maladies cardiovasculaires, compte tenu de leur profil génétique.

L’équipe du projet élaborera également des lignes directrices en éthique qui aideront à planifier la recherche future en pharmacogénomique, ainsi que des modèles et des stratégies d’intégration des connaissances génétiques aux pratiques des soins de santé.

(En anglais seulement.)

Integrated GE3LS Research: Current public policy lags in Pharmacogenomics research
GE3LS Project Leaders: Denise Avard and Yann Joly, Université de Montréal
Summary
The GE³LS research team will address issues of informed consent and knowledge transfer in the context of pharmacogenomics research. 

Given the sheer number of human participants needed to conduct pharmacogenomics clinical trials, it is important to address the ethical, legal and social issues related to informed consent. This project will support the scientific activities of the GRID project by helping to develop meaningful consent processes that will enhance the informed nature of prospective consent and the protection of participants’ rights. Issues of access to stored tissues, confidentiality and coding will be explored, as will the type of explanations given to research participants. Planned activities include developing academic papers and policy statements on the prospective nature of informed consent, patient confidentiality and governance of DNA banks; hosting a number of working group meetings with key stakeholders to enable exchange of views and perspectives across different disciplines; holding public events and developing a number of public education materials to inform the broader public community about pharmacogenomics research; and archiving all research outputs on the HUMGEN Website