Vous êtes ici

Plateforme de technologies génomiques du BC Cancer Agency Genome Sciences Centre

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2016 – Soutien du fonctionnement des plateformes de technologies génomiques et fonds pour le développement de technologies
Secteur: 
Technologie
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
Marco Marra, Steven Jones (BC Cancer Agency), Corey Nislow, Martin Hirst (Université de la Colombie-Britannique)
Année de lancement: 
2017-2018
Résumé: 

Les plateformes de séquençage et d’analyse bio-informatique du Michael Smith Genomic Sciences Centre du Canada (GSC) ne sont qu’une seule et même plateforme de Génome Canada depuis 2001. Depuis qu’elle existe, la capacité technique de cette plateforme de conclure des collaborations et des ententes de services fructueuses a entraîné sa participation à plus de 705 subventions et contrats qui ont totalisé plus de 875 millions de dollars et appuyé au total plus de 1 500 chercheurs, à l’échelle nationale comme internationale. Parmi ses contributions, citons les génomes de référence des bovins, de l’épinette, du peuplier, du saumon de l’Atlantique et du raisin du cépage Chardonnay; des épigénomes humains de référence; et les transcriptomes de référence de l’ADNc chez les humains, les souris et le poisson-zèbre. Son analyse pangénomique est utilisée pour faciliter la planification de traitements personnalisés pour des patients atteints de cancer. La plateforme offre également de la formation au personnel technique de soutien, de même qu’aux stagiaires d’études supérieures et postdoctorales.

La plateforme utilisera ce nouveau financement de Génome Canada pour accroître à la fois son offre de personnel et de services, y compris la mise au point et l’évaluation de nouvelles technologies, le traitement des données, de même que l’analyse bio-informatique. Elle mettra également au point un appareil virtuel en bio-informatique pour donner aux chercheurs les outils de calcul dont ils ont besoin pour interagir avec les données, les visualiser et les analyser. Ce financement permettra également au GSC d’accroître sa capacité de services génomiques grâce à un partenariat de collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique.