Vous êtes ici

Le partage des mégadonnées pour l’innovation en soins de santé : Promouvoir les objectifs de la Global Alliance for Genomics and Health

Liste d’inscriptions soumises (PDF)(en anglais seulement)
Appel de demandes
Formulaire de demande (en anglais seulement)
Budget (en anglais seulement)
Formulaire d’inscription
Annexe 1 Inscription – Évaluateurs proposés (en anglais seulement)

1. Aperçu

Pour que le Canada puisse profiter pleinement des progrès des technologies de séquençage de l’ADN dans les soins de santé, nous devons pouvoir partager des ensembles de données complexes, dont des données génomiques et des données phénotypiques cliniques. Ces données doivent être échangées entre établissements, provinces et pays pour que les chercheurs et les cliniciens puissent interroger des cohortes liées spécifiquement à des maladies pour valider leurs données, en déterminer l’importance statistique et stratifier les maladies. Le partage des ensembles de données génomiques et cliniques crée un certain nombre de difficultés, entre autres l’utilisation spéciale de technologies et de formats de données différents dans des systèmes différents; l’absence d’harmonisation entre les approches en matière d’éthique et les lois nationales d’un pays à l’autre; et les difficultés de mettre au point des systèmes protégés en vue d’un partage contrôlé des données.

La Global Alliance for Genomics and Health a été formée en 2013 pour favoriser la collaboration dans l’élaboration de solutions novatrices qui accéléreront le partage des données génomiques et cliniques. L’Alliance mondiale réunit des organismes internationaux importants dans les domaines des soins de santé, de la recherche biomédicale, de la lutte contre des maladies, de la défense des patients, des sciences de la vie et des technologies de l’information pour établir une stratégie commune, à l’aide d’approches et d’initiatives interexploitables, qui assurera un partage responsable, sécuritaire et efficace des données génomiques et cliniques.

Le Canada a joué un rôle important dans la création de l’Alliance mondiale et il est en bonne position pour proposer une stratégie qui facilitera le partage des données en vue de découvertes biomédicales au Canada et ailleurs. Les Canadiens sont en première ligne des contributions aux découvertes biomédicales et aux innovations en santé, qu’il s’agisse de recherche fondamentale et clinique ou de participation à des études cliniques et des études populationnelles. En mettant à profit les nouveaux types de renseignements fondés sur la génomique et d’autres sciences liées aux caractéristiques cliniques des personnes en santé et des personnes malades, les chercheurs parviendront à mieux comprendre la santé et trouveront de nouveaux moyens de prévenir, de dépister, de surveiller et de traiter la maladie.

2. Objectif

Le concours « Partage des mégadonnées pour l’innovation en soins de santé : Promouvoir les objectifs de la Global Alliance for Genomics and Health » vise à financer un seul programme pancanadien pour l’élaboration d’une stratégie complète de partage des ensembles de données génomiques et cliniques partout au Canada et ailleurs dans le monde de manière responsable, sécuritaire et efficace, de façon à accélérer les progrès en recherche en santé et à améliorer les soins aux patients.

On s’attend à ce que le programme mette à profit les initiatives provinciales et nationales en cours en matière de partage des données génomiques et cliniques et qu’il s’harmonise aux initiatives internationales.

3. Éléments du programme canadien

Pour répondre aux objectifs du concours, le programme doit :

  • Être pancanadien, c’est-à-dire inclure des candidats d’AU MOINS trois provinces/territoires différents.
  • Faire intervenir un large éventail d’intervenants, par exemple des chercheurs, des cliniciens, des bioinformaticiens/génématiciens, des spécialistes de GE3LS1, des décideurs; des groupes de défense des patients/de lutte contre des maladies et l’industrie;
  • appuyer les activités de l’Alliance mondiale et d’un ou plusieurs de ses groupes de travail pour s’assurer de l’interexploitabilité et de l’harmonisation des efforts internationaux;
  • travailler en concertation avec des initiatives et des organismes provinciaux, nationaux et internationaux désireux de collaborer à la recherche de solutions aux problèmes de partage des données, dont un grand nombre peuvent être des membres de l’Alliance mondiale;
  • proposer des projets pilotes/projets de démonstration qui valideront l’utilité et l’adoption possible de la stratégie au Canada, ainsi qu’un mécanisme grâce auquel d’autres projets pourront être ciblés à mesure que le programme évoluera;
  • présenter un plan intégré d’application des résultats auquel participeront les gestionnaires des données et les utilisateurs finaux afin de faciliter la mise en œuvre du programme;
  • prévoir une structure de gestion pertinente.

Le programme doit comprendre des activités axées sur l’un ou plusieurs des sujets proposés par l’Alliance mondiale, y compris, mais sans s’y limiter, les suivants :

  • élaboration de lignes directrices interexploitables et des cadres éthiques pour le partage des données;
  • création de normes de données et de meilleures méthodes d’analyse et de stockage des ensembles de mégadonnées qui peuvent être partagés à l’échelle nationale et internationale, y compris les interfaces de programmation d’applications (API);
  • création d’un milieu technologique qui donne aux patients, aux chercheurs, aux cliniciens et à d’autres intervenants l’assurance que les données génomiques et cliniques sont consultées, annotées et interprétées en toute sécurité, conformément aux politiques sur la protection des renseignements personnels;
  • l’élaboration de normes pour la représentation des données phénotypiques et de leurs liens avec l’information génotypique, conformément aux normes internationales dans ce domaine.

4. Financement disponible et durée

  • Le financement sera versé à un programme pancanadien.
  • Ce programme disposera de tout au plus 1,5 million de dollars, dont un maximum de 1 million de dollars proviendra de Génome Canada et 0,5 million de dollars des IRSC
  • Au moins 25 % du financement demandé pour les coûts admissibles doivent provenir du cofinancement d’autres sources.
  • Pour faciliter la participation à l’Alliance mondiale, certains coûts liés aux activités de cette dernière et de ses groupes de travail sont admissibles.
  • Le financement sera accordé pour une période maximale de trois ans.

5. Lignes directrices de financement

5.1. Lignes directrices de Génome Canada

Les Lignes directrices sur le financement des projets de recherche de Génome Canada doivent être respectées tout au long du concours et par la suite, dans les processus de gestion.

5.1.1. Exceptions aux Lignes directrices

Étant donné que le principal objectif du présent programme est l’élaboration d’une stratégie complète visant le partage des ensembles de données génomiques et cliniques plutôt d’un projet de recherche traditionnel, le présent appel de demandes prévoit les exceptions suivantes aux Lignes directrices :

  • Volet GE3LS intégré : un volet de recherche GE3LS intégré n’est pas obligatoire, mais le programme doit faire appel à des spécialistes de ces domaines.
  • Gestionnaires de projet : il n’est pas exigé que le programme prévoit un gestionnaire de projet, mais ce poste peut faire partie des dépenses admissibles.
  • Comité de supervision de la recherche : un comité de supervision de la recherche (CSR) n’est pas obligatoire.

5.2. Lignes directrices des IRSC

De plus, les candidats doivent respecter les lignes directrices des IRSC pour obtenir des fonds de ces derniers. Se reporter aux Possibilités de financement des IRSC pour obtenir une liste complète de toutes leurs lignes directrices et politiques

6. Processus de demande

Les candidats doivent demander un financement par le truchement de leur centre de génomique régional. Le processus de demande se subdivise en deux volets : l’inscription et la demande complète.

6.1. Inscription

Une brève inscription décrivant la vision des équipes servira à la communication des conseils préliminaires sur des éléments tels que les suivants : qui peut présenter une demande et les objectifs à poursuivre. Les équipes inscrites seront publiées dans les sites Web des bailleurs de fonds pour faciliter les éventuelles synergies entre les demandes et aider les équipes à examiner toute association possible. Les inscriptions permettront d’effectuer une sélection préliminaire en fonction des critères d’admissibilité et faciliteront la sélection hâtive des évaluateurs en vue de l’évaluation par les pairs.

6.2. Demande complète

Un comité d’experts évaluera les demandes complètes, compte tenu de l’efficacité de la stratégie proposée de promouvoir les objectifs de l’Alliance mondiale et de l’excellence générale de la demande par rapport aux critères d’évaluation. Le consortium qui se classera au premier rang obtiendra le financement.

Les demandes complètes doivent respecter tous les critères d’évaluation, de même que les exigences spécifiques du programme, décrites au paragraphe 3 ci-dessus. Le formulaire de demande et le modèle de budget seront mis à la disposition des intéressés à Génome Canada.

Génome Canada peut modifier le processus d’évaluation, s’il juge justifié de le faire en raison de la complexité des propositions ou d’autres facteurs pertinents. Toute modification sera rapidement communiquée dans le site Web de Génome Canada et des centres de génomique.

7. Échéancier du concours

Les demandes de financement de projets doivent être présentées à Génome Canada par le truchement d’un centre de génomique. L’échéancier du concours décrit ci-dessous comprend les dates d’échéance pour Génome Canada et les centres de génomique. Veuillez communiquer avec votre centre de génomique pour plus de renseignements sur le processus et les dates d’échéance internes.

Date Activité
Semaine du 24 novembre 2014 Inauguration du concours
1er décembre 2014 Webinaire en compagnie des intervenants visés afin de réunir les intéressés et discuter du programme
15 janvier 2015 Date d’échéance des inscriptions – centre de génomique
16 février 2015 Date d’échéance des demandes complètes au centre de génomique
16 mars 2015 Date d’échéance des demandes complètes à Génome Canada
Début avril 2015 Évaluation
16 avril 2015 Décisions des bailleurs de fonds
Mai 2015 Avis de décision

8. Cofinancement

Au moins 24 % du financement demandé pour les coûts admissibles doivent provenir du cofinancement d’autres sources. Les centres de génomique, en concertation avec les candidats, ont la responsabilité d’obtenir ce cofinancement. Dans le présent concours, le cofinancement doit s’appliquer à des activités qui font partie intégrante du projet approuvé par Génome Canada et viser des coûts admissibles spécifiquement demandés dans le formulaire budgétaire de Génome Canada pour être considéré comme une source de cofinancement admissible. Se reporter aux Lignes directrices sur le financement des projets de recherche pour de plus amples détails.

Annexe 1. Critères d’évaluation

Un comité d’experts examinera les demandes et déterminera les propositions qui répondent le mieux au présent appel de demandes.

1. Programme

  • Dans quelle mesure le programme répond-il aux objectifs de l’Alliance mondiale?
  • Dans quelle mesure le programme se fonde-t-il sur les efforts actuels aux échelles provinciale, nationale et internationale de partage des données génomiques et cliniques et établit-elle des liens avec les activités internationales existantes, dont celles des membres de l’Alliance mondiale?
  • Dans quelle mesure le programme mène-t-il à l’élaboration de systèmes et d’outils qui permettront mieux aux cliniciens et aux chercheurs canadiens de partager des données génomiques et cliniques?
  • Les buts du programme sont-ils réalistes, compte tenu des ressources et des échéanciers prévus?
  • Le programme démontre-t-il bien le potentiel d’application pour les gestionnaires des données et les utilisateurs finaux ciblés?
  • Les méthodes et les approches proposées pour ce qui est des objectifs généraux du programme sont-elles pertinentes?
  • Les méthodes et les approches proposées pour ce qui est des objectifs généraux du programme sont-elles pertinentes?
  • Les méthodes et les approches proposées pour les projets pilotes ou les projets de démonstration sont-elles pertinentes?
  • Le mécanisme élaboré pour mettre en œuvre de nouveaux projets pilotes ou des projets de démonstration est-il pertinent?
  • Les connaissances et les antécédents de l’équipe sont-ils pertinents, compte tenu des objectifs à atteindre dans ce programme?
  • Comment intégrera-t-on dans le programme les différents types d’expertise des membres de l’équipe?

2. Avantages

  • Les avantages prévus décrits sont-ils considérables?
  • Le plan d’application des connaissances et de mise en valeur des avantages est-il solide, autrement dit comment le plan explique-t-il les étapes suivantes du transfert, de la diffusion, de l’utilisation et/ou de la mise en œuvre des livrables du programme?

3. Gestion et finances

3.1. Plan de gestion et compétences spécialisées

  • Le plan de gestion réussit-il à bien intégrer la gouvernance du projet, les responsabilités du personnel et des finances, de même que les processus décisionnels?
  • L’échéancier du projet est-il réaliste compte tenu de la probabilité de devoir « accélérer » les activités en début de réalisation?
  • Les dirigeants du projet ont-ils déjà géré des projets semblables?

3.2. Budget et contrôles des dépenses

  • Le budget proposé est-il raisonnable, compte tenu du niveau d’effort anticipé et des livrables prévus?
  • Le budget et les dépenses proposées sont-ils bien documentés et admissibles, conformément aux lignes directrices?
  • La proposition donne-t-elle l’assurance que les dépenses du projet financé seront étroitement surveillées et de manière critique?

[1] L’acronyme GE3LS désigne « La génomique et ses aspects éthiques, environnementaux, économiques, légaux et sociaux ». Il faut toutefois le comprendre dans son sens large et y englober les projets de recherche liés à la génomique et à d’autres activités considérées du point de vue des sciences sociales et des sciences humaines. Par conséquent, GE3LS ne se limite pas aux disciplines qui en forment l’acronyme, il comprend toutes les disciplines qui font appel à des méthodologies quantitatives et qualitatives pour examiner la génomique et la société et qui contribuent à l’établissement des fondements qui orienteront les applications, les pratiques et les politiques.