Vous êtes ici

Initiative en santé de précision – Maladies rares : Projets de mise en œuvre en milieu clinique

Révisée le 5 juillet 2018

Contexte

Génome Canada a inauguré une initiative nationale de mise en œuvre en milieu clinique de la santé de précision, en particulier, dans une première étape, un programme pilote sur les maladies rares. Cette initiative comporte trois volets principaux :  

  1. la création d’une cohorte nationale sur les maladies rares qui consistera à recueillir et à séquencer 30 000 échantillons provenant de patients atteints de maladies rares et de leurs familles;
  2. la création d’une plateforme nationale qui fournira des mécanismes et des pratiques exemplaires pour la collecte et le partage des données, y compris des politiques sur la protection de la vie privée, le consentement éclairé et d’autres cadres éthiques et juridiques;
  3. la mise en œuvre en milieu clinique s’effectuera en collaboration avec des centres et des partenaires provinciaux et régionaux pour la création de sites cliniques et l’obtention de l’approbation et de l’accréditation réglementaires.

Pour amorcer cet ambitieux programme, Génome Canada invite les chercheurs à proposer au Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG) des projets qui transformeront la recherche en mise en œuvre en milieu clinique afin d’offrir comme test génétique clinique le séquençage du génome dans un cadre établi de soins diagnostiques et cliniques pour les maladies rares. Les autres activités de l’Initiative en santé de précision – Maladies rares seront mises en œuvre au moyen d’autres mécanismes de financement.

Critères d’admissibilité

  1. Les demandes devront respecter les critères d’admissibilité au financement du PPAG en général. En l’occurrence, les projets doivent :
  • mettre au point et utiliser un outil, un produit ou un procédé issu de la génomique pour une possibilité ou un besoin défini par le ou les récepteurs;
  • se concentrer sur la dernière étape de la R-D afin de positionner l’innovation en vue de sa mise en œuvre et de sa commercialisation prochaines;
  • être codirigés par un chercheur universitaire et un organisme récepteur qui, dans les deux cas, joueront des rôles actifs et nécessaires;
  • offrir le potentiel d’avantages sociaux et économiques importants pour le Canada.  

Vous trouverez toute l’information sur le PPAG à l’adresse suivante : https://www.genomecanada.ca/sites/default/files/pdf/fr/gc-gappinvestmentstrategyandguidelines_fr.pdf

  1. De plus, pour être jugés admissibles en tant que projets de mise en œuvre en milieu clinique – Maladies rares, ceux-ci doivent :   
  • se concentrer, pour traiter des maladies rares, sur le recours à des approches de la santé de précision qui pourront être mises en œuvre en partenariat avec des organismes de prestation de soins de santé financés par les fonds publics (dans les provinces ou les régions qui possèdent l’infrastructure technologique ou organisationnelle nécessaire à la réalisation des projets). L’organisme doit avoir les capacités de mettre en œuvre le flux des travaux cliniques et de laboratoire; installer ou mettre à niveau les systèmes informatiques locaux liés à un dépôt central des données; et valider/référencer les plateformes technologiques;
  • analyser les données d’évaluation de technologies sanitaires propres aux différentes provinces pour déterminer l’utilité clinique, le coût-utilité et le rapport coût-efficacité du séquençage génomique;   
  • s’engager à collaborer avec d’autres projets de mise en œuvre en milieu clinique – Maladies rares financés au moyen du présent mécanisme pour échanger des pratiques exemplaires et harmoniser la saisie des données;  
  • s’engager à partager les données, les normes des données, les consentements et d’autres politiques conformes aux lignes directrices de l’initiative générale et aux principes et politiques de l’Alliance mondiale de la génomique et de la santé, du Consortium international de recherche sur les maladies rares et aux principes directeurs FAIR pour la gestion et l’intendance des données scientifiques (FAIR Guiding Principles for scientific data management and stewardship).