Vous êtes ici

Projet sur la génomique des cellules souches

État: 
Précédent
Concours: 
Concours II
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Michael Rudnicki, Ronald Worton
Année de lancement: 
2002-2003
Résumé: 

Les cellules souches ont le pouvoir extraordinaire d’aider à traiter certaines des maladies les plus intraitables — par exemple le diabète, l’arthrite, l’accident vasculaire cérébral, et les troubles neurologiques comme le Parkinson et l’Alzheimer. Nous ne sommes pas encore capables d’utiliser des cellules souches pour traiter ces maladies pa rce que nous devons d’abord en savoir beaucoup plus sur ces cellules. Pour exploiter pleinement et entièrement le potentiel des cellules souches, il faut comprendre les facteurs génétiques qui font des cellules souches ce qu’elles sont et comment se précisent les différents types de cellules et de tissus de l’organisme.

Nous déterminons quels gènes sont actifs dans les cellules souches à l’aide de nouvelles méthodes de détection et d’analyse appelées puces d’ADN, d’essais en série de l’expression des gènes et d’études des protéines (protéomique). Nous avons étudié les cellules souches d’embryons d’humains et de souris, de même que du muscle, du cerveau et de la moelle épinière chez des adultes. Les cellules ont été prélevées sur des souris de laboratoire et des échantillons de biopsies faites sur des humains et conservées sous forme de cultures cellulaires en laboratoire pour les utiliser dans nos expériences. Nous avons effectué 1 400 expériences au moyen de puces d’ADN et 11 essais en série de l’expression des gènes; nous avons fait des analyses protéiques de presque 140 échantillons de protéines. Nous avons créé une base de données appelée StemBase, qui comprend de nouvelles méthodes d’affichage graphique et d’analyse. Cette base de données est mise à la disposition publique des chercheurs sur les cellules souches de partout dans le monde. Globalement, 25 chercheurs de toutes les régions canadiennes ont participé à notre projet de recherche. 

 

Résultats: 

Info-éclair Résultats mis en évidence : StemBase, la plus grande base de données sur l’expression des gènes des cellules souches au monde

Nombre de membres du personnel de recherche employés dans ce projet : 45
Nombre de publications arbitrées : 11, 2 chapitres de livre et 33 invitations à présenter des exposés
Nombre de brevets en instance ou obtenus : 3 brevets, ainsi que 2 licences commerciales et une entreprise
Ressources produites : Base de données StemBase (6 bibliothèques de produits d’expression des gènes, 62 expériences menées au moyen de puces d’ADN composées de 188 échantillons et dépôt de 997 fichiers)
Nombre d’activités d’information publique : 8 séminaires techniques, 4 conférences publiques, 7 articles dans les journaux, les revues et reportages à la télévision, et 24 visites publiques du laboratoire
Cobailleurs de fonds : Réseau des cellules souches.