Vous êtes ici

Recherche sur les protéines murines : Mise au point d’essais et de trousses d’évaluation des biomarqueurs de la maladie pour la protéomique quantitative ciblée du plasma murin par spectrométrie de masse

État: 
Actuel
Concours: 
Programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG)
Série PPAG: 
2
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
Christoph Borchers (University of Victoria)
Directrice(s)/directeur(s) récepteurs:
Gary Kruppa (MRM Proteomics Inc)
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2013-2014
Résumé: 

La protéomique – l’étude des protéines contenues dans les cellules humaines et de la régulation de leurs actions – est l’un des domaines les plus prometteurs pour la mise au point de nouveaux traitements des maladies humaines. Il est actuellement extrêmement difficile de mener la recherche en protéomique sur des modèles murins, le courant principal de la plupart des autres formes de la recherche biomédicale, en raison des petits volumes de sang qui peuvent être prélevés sur des animaux vivants.

MRM Proteomics, Inc. et l’Université de Victoria – Genome BC Proteomics Centre se sont associés pour développer de nouveaux outils qui permettront aux chercheurs d’utiliser les modèles murins en recherche en protéomique. Les outils sont basés sur la surveillance des réactions multiples et la spectrométrie de masse (MRM­MS) et se composent des essais (ou des tests) qui permettent aux chercheurs de mesurer la concentration des protéines individuelles dans le plasma murin. La technique de MRM- MS est très sensible, ce qui la rend compatible avec de très petits volumes d’échantillons comme ceux qu’on obtient des souris. Trois nouveaux produits seront mis au point : un test complet pour quantifier les 500 protéines les plus abondantes dans le plasma murin comme offre de service; trois trousses pour les protéines des biomarqueurs de la maladie : une trousse pour la recherche de découverte, l’oncologie et les maladies cardiovasculaires; et deux trousses pour le contrôle de la qualité des expériences du plasma murin menées en protéomique. Les trois produits seront aux clients prêts pour l’utilisation et adaptés aux instruments de différents fabricants.

Il n’y a actuellement aucune trousse d’essai pour les souris que les entreprises peuvent utiliser dans leurs installations et peu d’organismes offrent des services d’essai en protéomique des souris. Grâce aux nouveaux outils, MRM Proteomics, déjà connue pour ses essais et ses trousses de MRM­MS en protéomique des humains, renforcera la position de chef de file du Canada et sa compétitivité en recherche biomédicale et protéomique. Les trousses pour les souris pourraient produire des recettes de 8,4 millions de dollars dans les cinq ans qui suivront la fin du projet, et il pourrait y avoir ensuite une augmentation des ventes, MRM qu’au Proteomics Centre.