Vous êtes ici

SYNBIOMICS : Génomique fonctionnelle et modèles techno-économiques pour une synthèse de biopolymères avancée

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2015 : Projets de recherche appliquée à grande échelle : Les ressources naturelles et l’environnement : les solutions génomiques aux défis sectoriels
Secteur: 
Foresterie
Centre(s) de génomique:
Ontario Genomics, Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
Emma Master (Université de Toronto), Harry Brumer (Université de la Colombie-Britannique)
Année de lancement: 
2016-2017
Résumé: 

Dans un monde qui exige de plus en plus de solutions de nature biologique pour répondre durablement à un besoin croissant de matériaux, la biomasse des arbres demeure l’une des ressources les plus abondantes sur Terre. Même si l’on reconnaît généralement le potentiel des enzymes microbiennes d’élargir la gamme des produits fabriqués à partir de cette biomasse, la mise au point des biotechnologies a surtout consisté jusqu’à maintenant à déconstruire les arbres en sucres qui peuvent ensuite être transformés en biocarburants, au moyen de la fermentation.

Emma Master, Ph. D., de l’Université de Toronto, et Harry Brumer, Ph. D., de l’Université de la Colombie-Britannique dirigent une équipe qui se tourne dans une autre direction. Leur projet, SYNBIOMICS, vise à améliorer les biopolymères clés issus des arbres à l’aide des enzymes, afin de créer des matériaux qui offriront une valeur supérieure à ce qui aurait pu être obtenu autrement. Le projet mettra à profit le potentiel génétique des microorganismes de reconnaître et de développer de nouveaux biocatalyseurs à cette fin. Les utilisateurs finaux et les intervenants ont aidé à cibler des produits de forte valeur possible dont des résines, des revêtements, des bioplastiques et des adhésifs.

Pour faciliter la commercialisation des biocatalyseurs et des bioprocédés mis au point par l’équipe, celle-ci établira des plans pour favoriser la synergie entre les petites et moyennes entreprises et les usines de pâtes voisines. Les résultats du projet accroîtront le rôle du Canada sur les marchés mondiaux des bioproduits, ce qui créera des possibilités économiques durables basées sur le savoir pour le secteur forestier et les collectivités rurales canadiennes. 

The project's GE3LS research activities include:

  • coordinating an iterative bioproduct and biotechnology development cycle with End-users;
  • developing techno-economic models for SME ecosystems in the forest sector; and 
  • analyzing anaerobic bioreactors to develop predictive tools for effluent treatment and energy recovery.