Vous êtes ici

Technologie de profilage du système immunitaire de nouvelle génération, basée sur l’analyse de cellules individuelles sur plateforme microfluidique

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2015: Innovation de rupture en génomique
Secteur: 
Santé
Centre(s) de génomique:
Genome British Columbia
Directeur or directrice de projet:
Carl Hansen (Université de la Colombie-Britannique)
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2016-2017
Résumé: 

Projet de Phase 2 (série 1)

Les anticorps sont des molécules fabriquées naturellement par le système immunitaire pour lutter contre les infections et la maladie. Toute personne est capable de fabriquer une immense variété d’anticorps différents, en réaction à des agents étrangers et à des pathogènes, entre autres les virus et les bactéries. Tout comme une clé n’ouvre qu’une seule serrure, le corps choisit chaque anticorps en fonction de sa capacité à se lier à une molécule cible spécifique. C’est cette spécificité et la capacité à relayer diverses réactions immunitaires qui permettent aux anticorps d’agir avec précision et efficacité. Ce sont les mêmes propriétés qui rendent les anticorps très efficaces lorsqu’ils sont utilisés dans des thérapies ciblées. Toutefois, il est très difficile de mettre au point ces « médicaments de précision » parce qu’il faut choisir les meilleurs anticorps parmi les nombreux milliards d’anticorps produits dans tout animal : la proverbiale aiguille dans la botte de foin. Les méthodes utilisées actuellement pour résoudre ce problème nécessitent la culture des cellules qui produisent les anticorps. Cette méthode est extrêmement inefficace, ne permet d’échantillonner que moins de 0,001 % de tous les anticorps, elle coûte cher et nécessite beaucoup de temps.

M. Carl Hansen, Ph. D., et son équipe de l’Université de la Colombie-Britannique concevront et produiront une technologie de rupture qui permet de mesurer et d’isoler des anticorps directement dans des cellules individuelles du système immunitaire et qui est capable de cribler des millions de cellules en une seule journée. L’équipe utilisera cette technologie pour établir des capacités de pointe pour trouver de nouveaux anticorps qui peuvent être transformés en produits thérapeutiques, ce qui multipliera par plus de 100 la rapidité des méthodes traditionnelles. En plus de la découverte d’anticorps, cette plateforme fournira de nouvelles capacités de surveillance des systèmes immunitaires et aura des applications pour les diagnostics et la mise au point de nouveaux vaccins. Les résultats de ces travaux seront commercialisés au Canada, plaçant ainsi notre pays en tête de file de ce secteur à forte croissance, ce qui favorisera également la croissance économique et créera de nouveaux emplois en haute technologie en Colombie-Britannique.