Vous êtes ici

TRIA-FoR : Évaluation transformative des risques et résilience des forêts à l'aide d'outils génomiques pour l'épidémie de dendroctone du pin ponderosa

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2020 : Projets de recherche appliquée à grande échelle : Les solutions génomiques pour les ressources naturelles et l’environnement
Secteur: 
Environnement
Centre(s) de génomique:
Genome Alberta, Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Janice Cooke (University of Alberta), Catherine Cullingham (Carleton University)
GE3LS: 
Oui
Année de lancement: 
2021-2022
Résumé: 

L'épidémie actuelle de dendroctone du pin ponderosa (DPP) a tué environ 20 millions d'hectares de forêts, principalement de pins lodgepole, en Colombie-Britannique et en Alberta. Les changements climatiques et les pratiques de gestion forestière ont contribué à une expansion inégalée du DPP. Sévissant initialement au centre de la Colombie-Britannique, le DPP s'est répandu dans de nouveaux habitats en Alberta, notamment le pin gris. Cette espèce de la forêt boréale s'étendant jusqu'à l'océan Atlantique, le DPP pourrait se propager de manière continue vers l'est. Compte tenu de l'importance du pin lodgepole et du pin gris pour l'industrie forestière, de leur rôle central sur les écosystèmes et de leur importance culturelle, il est urgent d'améliorer la résilience des forêts en remplaçant les arbres tués par le DPP et de quantifier le risque potentiel de sa propagation vers l'est.

Dans le cadre de TRIA-FoR, nous adopterons une approche multidisciplinaire et intégrative de pointe pour développer des connaissances, des outils et des cadres d'application fondés sur la génomique qui atténuent le risque de l'épidémie actuelle de dendroctone du pin ponderosa et améliorent la résilience des arbres face à de nouvelles épidémies. Le risque et la résilience seront étudiés dans le contexte des interactions entre le dendroctone du pin et le climat qui affectent la dynamique des populations de dendroctones, les dimensions humaines de la gestion des ressources forestières et les impacts sur les diverses communautés liées aux forêts à risque.

La recherche TRIA-FoR couvre trois objectifs primordiaux. (1) Améliorer la résilience génétique du pin lodgepole face au DPP. Nous identifierons les marqueurs génétiques qui permettent de prédire la résilience au DPP chez le pin lodgepole et nous identifierons les traits qui contribuent à la résilience au DPP. Pour comprendre comment la résilience génétique se traduit en résilience forestière, nous modéliserons l'impact de la plantation de pins lodgepole résistants au DPP sur les populations de DPP en voie d'extinction. (2) Améliorer l'efficacité de l'évaluation du risque de propagation du dendroctone du pin au nord et à l'est de la forêt boréale en examinant les interactions DPP – hôte du pin – climat. Nous vérifierons si les forêts de pins gris situées à l'est de l'Alberta peuvent abriter des populations de DPP, ou si l'expansion des populations nécessite l'immigration de la zone hybride entre le pin lodgepole et le pin gris. En tandem, nous déterminerons comment les températures d'hivernage et les caractéristiques des pins hôtes de ces habitats marginaux affectent le succès du DPP. (3) Élaborer un cadre de sciences sociales pour la planification de la gestion des risques et le renforcement de la résilience, qui puisse faciliter l'adoption de pratiques ou de technologies fondées sur la génomique. Nous étudierons les aspects géographiques, sociologiques, économiques et politiques du risque lié à l'épidémie de DPP, en identifiant les facteurs qui influent sur la volonté des parties prenantes d'adopter des applications fondées sur la génomique. Cette recherche collaborative à grande échelle permettra d'adopter une approche de gestion totale du risque et de la résilience fondées sur la génomique, qui pourra améliorer la santé des forêts face aux épidémies actuelles et futures de DPP.