Vous êtes ici

Vers des pêches durables pour les Nunavummiuts

État: 
Actuel
Concours: 
Concours 2014 : Projets de recherche appliquée à grande échelle – La génomique pour nourrir l’avenir
Secteur: 
Pêches et aquaculture
Centre(s) de génomique:
Ontario Genomics
Directeur or directrice de projet:
Virginia K. Walker ( Université Queen’s), Stephan Schott (Université Carleton), Stephen C. Lougheed (Université Queens), Peter Van Coeverden de Groot (Université Queens)
GE3LS: 
Non
Année de lancement: 
2015-2016
Résumé: 

L’accès à prix abordable à des aliments salubres, nutritifs et culturellement pertinents est l’une des plus grandes difficultés que doivent résoudre les Nunavummiuts, le peuple du Nunavut. Les coûts de la nourriture sont 140 % plus élevés au Nunavut qu’ailleurs au Canada et huit fois plus de ménages inuits font face à une insécurité alimentaire qui va de modérée à grave. Ce manque d’aliments nutritifs de prix abordable est lié à des problèmes de santé grandissants, entre autres le diabète et le rachitisme infantile.

La fonte accélérée de la glace de mer dans l’Arctique, causée par le réchauffement de la planète, accroît l’accès à ce qui pourrait être les dernières pêches sous-exploitées dans l’hémisphère Nord. Cette accessibilité accrue, principalement à l’omble chevalier, mais également à la morue polaire et à la crevette nordique, ajoutée à un plan de pêche scientifique, durable et bien conçu, assureront des possibilités d’emploi et des retombées économiques aux communautés du Nunavut, de même qu’une meilleure sécurité alimentaire. Ce sont les Nunavummiuts qui doivent être les bénéficiaires de ces ressources et non les bateaux de pêche étrangers.

La compréhension des différences génétiques entre ces populations de poissons est indispensable à l’élaboration de ce plan. Mme Virginie K. Walker de l’Université Queen’s et ses collègues, en collaboration avec les communautés du Nunavut, intégreront les connaissances traditionnelles et locales à la science génomique de pointe et à la bio-informatique pour comprendre les génomes de ces populations de poissons. Cette compréhension permettra de surveiller leur migration, leurs caractéristiques et leur adaptation et orientera les stratégies visant à maintenir la salubrité et la diversité génétique des stocks. L’équipe du projet s’efforcera de renforcer les pêches au Nunavut, de compléter les revendications de souveraineté dans l’Arctique canadien, de multiplier les emplois et les possibilités de développement économique, tout en assurant l’accès à une source alimentaire saine et en améliorant la sécurité alimentaire pour les habitants du Nunavut.