Vous êtes ici

Les agriculteurs, les entrepreneurs et les travailleurs de la santé canadiens bénéficieront d’un nouvel investissement dans la recherche

Jeudi 16 août 2018

Lincoln (Ontario)

Plus de 20 millions de dollars pour la collaboration entre chercheurs et entreprises afin de sauver des vies, soutenir les agriculteurs et protéger l’environnement

Mettre la recherche dans les mains de ceux qui s’en servent pour créer et innover mène une compétitivité accrue, à la croissance économique et à la création d’emplois. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada continue de soutenir les chercheurs du pays dont les découvertes inspirent les entrepreneurs et les innovateurs des secteurs de l’agriculture, de la santé et du commerce.

Aujourd’hui, la ministre des Sciences et des Sports l’honorable Kirsty Duncan a annoncé un financement fédéral de 6,7 millions de dollars pour sept nouveaux projets entrepris dans le cadre du Programme de partenariats pour l'application de la génomique (PPAG) de Génome Canada, projets qui jumelleront des chercheurs avec des entreprises pour la mise au point de nouvelles technologies fondées sur les gènes dans les secteurs des soins de santé, de l’agriculture et de la protection de l’environnement. Les gouvernements provinciaux, des entreprises et autres bailleurs de fonds investiront un montant supplémentaire de 14,3 millions de dollars, ce qui portera l’investissement total à 21 millions de dollars.

Par l’étude des séquences génétiques, les chercheurs parviennent à mettre au point des technologies et des procédés qui permettront, parmi d’autres innovations, d’améliorer la croissance des cultures, de trouver un meilleur traitement pour les bébés qui naissent avec une maladie rare appelée cystinose et de mieux protéger la faune. La génomique est l’étude des gènes, d’autres séquences d’ADN et de l’information biologique connexe qui fait en sorte que chaque organisme est différent des autres.

La ministre Duncan a fait cette annonce au Vineland Research and Innovation Centre, l’un des sept instituts de recherche bénéficiant d’un financement dans le cadre du PPAG. Ce centre de science et d’innovation horticoles de renommée internationale s’associera avec une équipe de chercheurs de l’Université de Toronto pour créer de nouvelles variétés de légumes plus résistantes aux maladies. Les légumes résilients contribueront à accroître la quantité que les agriculteurs canadiens peuvent cultiver au cours d’une saison, ce qui leur donnera un avantage concurrentiel dans le secteur agricole dont la valeur se chiffre en milliards de dollars.

Ce n’est là qu’un exemple de la façon dont la science mène à de nouvelles possibilités et à des emplois de qualité. L’investissement dans ces projets annoncé aujourd’hui favorisera la croissance des entreprises tout en soutenant une classe moyenne plus forte.

Citations :

« Tout commence avec la science et avec nos remarquables scientifiques. En investissant dans les chercheurs, nous leur donnons la possibilité de collaborer entre eux et avec leurs homologues des secteurs des affaires, de la santé et de l’agriculture pour trouver les idées et les innovations qui dynamiseront une économie plus robuste et une classe moyenne en pleine croissance. Toutes nos félicitations à nos bénéficiaires, dont les efforts nous aideront à bâtir un avenir plus audacieux et plus brillant pour tous les Canadiens. »

– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Ces projets illustrent très bien l’incidence de la génomique sur les Canadiens. De l’amélioration du traitement de maladies humaines rares à la protection des populations de caribous en passant par l’amélioration de la résistance aux maladies des légumes et des cultures, les outils et solutions génomiques sont partout. »

– M. Marc LePage, président et chef de la direction, Génome Canada

« L’annonce d’aujourd’hui reflète l’engagement commun de Mitacs et de Génome Canada à soutenir les chercheurs de la relève dont les travaux novateurs en génomique auront des répercussions significatives et multisectorielles sur le bien‑être économique du pays. »

– M. Ridha Ben Mrad, conseiller en chef de recherche, Mitacs

Les faits en bref :

  • Le Programme de partenariats pour les applications de la génomique jumelle des chercheurs avec l’industrie et le secteur public pour mettre au point des solutions basées sur la technologie génomique qui se traduiront par des avantages sur les plans socioéconomique et de la santé pour les Canadiens dans tout un éventail de secteurs.
  • Génome Canada a lancé le PPAG en 2013. À ce jour, environ 127 millions de dollars, y compris le cofinancement, ont été investis dans 48 projets du PPAG, stimulant les innovations dans les secteurs de la santé, de l’agriculture et de l’agroalimentaire, des pêcheries et de l’aquaculture, de l’environnement et des ressources naturelles.
  • Un partenariat entre Génome Canada et Mitacs assure des stages et des bourses pour étudiants de cycle supérieur et boursiers de recherche postdoctorale appelés à travailler sur des projets du PPAG dans le cadre d’activités de partenaires de l’industrie. Ce partenariat prépare la prochaine génération d’innovateurs du Canada à faire progresser le domaine de la génomique en permettant aux candidats d’appliquer leurs connaissances et leurs compétences dans un contexte réel. Les entreprises, quant à elles, bénéficient d’une expertise de recherche de haute qualité.

Liens connexes :