Vous êtes ici

Génome Canada mène une initiative de génomique de 40 millions de dollars pour lutter contre la pandémie de COVID-19

Jeudi 23 avril 2020

Ottawa (Ontario)

Un nouveau réseau canadien entreprendra le séquençage du génome du virus et de l’hôte pour améliorer les résultats chez les patients 

À la suite d’une annonce faite à Ottawa par le premier ministre Justin Trudeau, Génome Canada a lancé aujourd’hui le réseau canadien de génomique COVID (RCanGéCO), une nouvelle initiative soutenue par un financement fédéral de 40 millions de dollars. Dirigé par Génome Canada, en partenariat avec les six centres de génomique régionaux, les laboratoires de santé publique nationaux et provinciaux, les centres de séquençage du génome par l’intermédiaire de CGEn, les hôpitaux, les universités et le secteur privé, le RCanGéCO coordonnera et développera la recherche génomique existante sur la COVID-19 au Canada et à l’étranger afin d’accélérer l’impact public. Cette initiative s’inscrit dans un ensemble de mesures d’un milliard de dollars annoncées aujourd’hui par le premier ministre pour soutenir de nouvelles contre-mesures de lutte contre le virus.

Le RCanGéCO va entreprendre deux projets de génomique connexes pour nous aider à comprendre le fonctionnement du virus, son évolution et les raisons pour lesquelles les résultats de santé sont si différents entre les patients. Le Réseau séquencera jusqu'à 10 000 génomes hôtes et jusqu'à 150 000 génomes viraux et créera une banque de données « du virus au patient » qui aidera les autorités de santé publique à prendre des décisions et favorisera la mise au point de thérapies et de vaccins. Le RCanGéCO établira et gérera un cadre d’échange, de coordination et d’analyse de données sûres d’une importance capitale dans tout le Canada.

Les données seront échangées avec les collaborateurs nationaux et internationaux pour permettre des recherches supplémentaires, y compris les efforts de mise au point de vaccins au Canada. À terme, cela permettra de répondre à l’urgence actuelle de la COVID-19 et de renforcer les capacités d’intervention et de gestion des futures éclosions de ce virus ou d’autres pandémies. L’initiative sera soutenue par un comité consultatif afin d’assurer des liens stratégiques avec les autres efforts canadiens et internationaux de recherche médicale et de santé du Canada en réponse à la COVID-19.

« Génome Canada et les six centres de génomique régionaux ont pour mission de relever le défi de la COVID-19 de front. Nous y parviendrons en produisant des données génomiques accessibles et facilement utilisables pour éclairer les décisions de santé publique qui ont une incidence sur les Canadiens », a déclaré M. Rob Annan, Ph. D., président et chef de la direction de Génome Canada. « Une approche nationale coordonnée sur plusieurs fronts pour exploiter des solutions génomiques solides et réunir des partenaires par-delà les secteurs et les frontières permettra en fin de compte d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients. »

Le Canada est un chef de file mondial de la recherche génomique dans le secteur des soins de santé, contribuant de manière importante à l’application responsable des biosciences pour faire progresser la santé humaine. Le RCanGéCO est une initiative ouverte et collaborative qui permettra de recueillir les données scientifiques nécessaires à court terme et de mettre au point les outils nécessaires à long terme pour mieux protéger la santé des Canadiens face aux éclosions similaires à l’avenir.

Citations

« Depuis le début de la pandémie de COVID-19, nous collaborons étroitement avec des experts et des chercheurs en santé du Canada, qui sont parmi les plus compétents et les plus brillants au monde. Nous veillons à ce que le Canada reste à l’avant-scène de la recherche scientifique pour nous aider à prendre des décisions intelligentes et efficaces sur la voie du rétablissement ».

— Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Nous sommes tous dans le même bateau : le Canada bénéficie de la puissance impressionnante et novatrice de ses chercheurs dans le cadre de notre approche nationale coordonnée de lutte contre la COVID-19. Ensemble, nous renforçons rapidement notre capacité de recherche pour exploiter les données du séquençage génomique afin de guider les interventions de santé publique et de faire progresser un vaccin contre la COVID-19 pour protéger notre population et mettre fin à la crise ».

— L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Génome Canada et les six centres de génomique régionaux ont pour mission de relever le défi de la COVID-19 de front. Nous y parviendrons en produisant des données génomiques accessibles et facilement utilisables pour éclairer les décisions de santé publique qui ont une incidence sur les Canadiens. Une approche nationale coordonnée sur plusieurs fronts pour exploiter des solutions génomiques solides et réunir des partenaires par-delà les secteurs et les frontières permettra en fin de compte d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients. »

–  M. Rob Annan, Ph. D., président et chef de la direction de Génome Canada

[Génome Canada, en partenariat avec les six centres de génomique régionaux, dirigera le réseau canadien de génomique COVID (RCanGéCO) nouvellement formé.]

« Cet investissement du gouvernement du Canada permettra d’exploiter la puissance de l’infrastructure de génomique de classe mondiale au Canada pour explorer l’architecture génétique du génome humain et pour éclairer notre compréhension de la réponse clinique variable à la COVID-19, nous rapprochant ainsi de la possibilité de prédire les risques de façon personnalisée et de mettre en place des stratégies thérapeutiques précises. »

M. Naveed Aziz, Ph. D., directeur administratif et scientifique, CGEn

[CGEn dirigera l’initiative de séquençage du génome hôte de la COVID-19, avec le soutien de Génome Canada, du Fonds des initiatives scientifiques majeures de la Fondation canadienne pour l’innovation et d’autres partenaires, par l’intermédiaire de ses nœuds à Toronto, à Montréal et à Vancouver.]

« L’initiative nationale de séquençage du génome viral au sein du réseau canadien de génomique COVID (RCanGéCO) est extrêmement importante dans la mesure où nous renforçons considérablement notre capacité de séquençage en temps réel pour répondre rapidement à cette crise sanitaire canadienne et mondiale. Grâce à l’expertise des chercheurs, des centres de séquençage, des cliniciens, des établissements de soins de santé et de l’industrie dans tout le pays, nous allons rationaliser les lignes directrices, les protocoles et le contrôle de la qualité des données afin de mettre en place un solide réseau canadien de génomique qui renforce la réponse canadienne maintenant et pour les futures éclosions. »

M. Terrance Snutch, Ph. D., professeur, Michael Smith Laboratories et directeur, Translational Neuroscience, Djavad Mowafaghian Centre for Brain Health, Université de la Colombie-Britannique

[M. Snutch et son équipe aux Michael Smith Laboratories de l’Université de la Colombie-Britannique dirigeront le volet séquençage du génome de la COVID-19 de l’initiative de génomique virale et assureront la coordination avec les responsables et les sites de séquençage de chaque province.] 

« Le Laboratoire national de microbiologie et l’Agence de la santé publique du Canada apprécient la possibilité que présente le RCanGéCO de coordonner et de financer les efforts de séquençage à grande échelle du SRAS-CoV-2, faciliter le renforcement des capacités génomiques à l’échelle régionale, promouvoir les meilleures pratiques de gestion et d’analyse des données et diffuser les données, les résultats du séquençage et les résultats de la recherche aux partenaires et aux parties prenantes. L’étude du génome du virus et la mise au point collective d’outils pour analyser les caractéristiques du virus dans tout le Canada fourniront des informations essentielles pour notre intervention de santé publique. » 

M. Matthew Gilmour, Ph. D., directeur général scientifique, Agence de la santé publique du Canada

[Le Laboratoire national de microbiologie coordonnera l’intervention des laboratoires de santé publique et accueillera le noyau analytique des données pour l’initiative de génomique virale, ce qui garantira un échange rapide des données de séquençage.]

Faits en bref